L'UNESCO attribue des bourses à des jeunes chercheurs sur la biodiversité

4 juin 2010

A la veille de la Journée mondiale de l'environnement, le Conseil international sur 'L'homme et la biosphère' (MAB) de l'Organisation pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a annoncé vendredi les lauréats 2010 des bourses attribués aux jeunes scientifiques et de la bourse Michel Batisse.

Depuis 1989, le programme 'L'homme et la biosphère' accorde chaque année à dix jeunes scientifiques des bourses pouvant aller jusqu'à 5.000 dollars. L'objectif est d'encourager des jeunes chercheurs à entreprendre des travaux sur les écosystèmes, les ressources naturelles et la biodiversité. Cette année, deux bourses spéciales financées par le Comité autrichien du MAB sont également décernées à des jeunes scientifiques dans le cadre de l'Année internationale de la biodiversité.

Les projets des lauréats vont de l'étude de l'attitude de la population sur la préservation de l'environnement dans la réserve de biosphère de Parque Atlantico Mar Chiquito, en Argentine, à la recherche sur les relations entre les activités touristiques et la conservation de la biodiversité dans la réserve de biosphère de la Pendjari, au Benin.

D'autres projets s'attachent à étudier les relations entre l'économie et la protection de la biodiversité. Par exemple, un des lauréats effectuera une étude comparative sur le développement économique des réserves de biosphère du Lac Heilongjiang Xingkai, en Chine et de la réserve nationale de Miyun à Beijing.

La bourse Michel Batisse a été attribuée à Fabio Kalesnik (Argentine) pour son travail sur la 'Formation en matière d'éducation à l'environnement, de conservation et de développement durable et ses initiatives innovantes avec les insulaires de la réserve de biosphère du Delta du Paraná'. Dotée de 6.000 dollars, elle récompense les efforts réalisés pour gérer une réserve de biosphère.

Les réserves de biosphère sont des zones désignées dans le cadre du Programme MAB de l'UNESCO. Il s'agit d'écosystèmes terrestres, côtiers ou marins où sont mises en œuvre des solutions innovantes permettant de concilier la conservation de la biodiversité et son utilisation durable. Il existe actuellement 564 réserves de biosphère réparties dans 109 pays.

Le Conseil international de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) sur l'homme et la biosphère (MAB) a ajouté mercredi dernier 13 nouveaux sites au Réseau mondial de réserves de biosphère.

Pour la première fois, des réserves ont été désignées en Ethiopie et au Zimbabwe.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO annonce 13 nouvelles réserves de biosphère

Le Conseil international de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) sur l'homme et la biosphère (MAB) a ajouté mercredi 13 nouveaux sites au Réseau mondial de réserves de biosphère.