Ban : le monde doit dépasser les préjugés et renforcer le dialogue

28 mai 2010

Les gouvernements, la société civile, le secteur privé, les communautés religieuses, les jeunes du monde entier représentent un « mouvement social global et une Alliance de l'humanité » qui doit privilégier le dialogue pour résoudre ses conflits et « désapprendre » les préjugés, a plaidé vendredi le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, au 3e Forum de l'Alliance des civilisations.

« Je constate que l'écoute remplace les tirs », a-t-il ajouté devant les participants au Forum qui rassemble, les 28 et 29 mai à Rio de Janeiro, au Brésil, des milliers de responsables de gouvernements, parlementaires et représentants d'organisations internationales et de la société civile.

L'Alliance des civilisations est un forum des Nations Unies créé en 2005, à l'initiative des gouvernements espagnol et turc. Son but est d'organiser la lutte internationale contre l'extrémisme en faisant la promotion du dialogue et de la coopération interculturelle et interreligieuse. Elle cherche en particulier à réduire les tensions entre l'Occident et le monde musulman.

Cet objectif représente « une des missions les plus importantes du 21e siècle », a estimé Ban Ki-moon. D'une part, parce que « les trois-quarts des conflits dans le monde ont une dimension culturelle », d'autre part parce que l'instrumentalisation de la peur, souvent à des fins électorales, entretient « la division des peuples », a-t-il expliqué. Le Secrétaire général prône donc la construction de sociétés plus « inclusives » en développant l'éducation, le dialogue et une culture de l'écoute.

Pour le Secrétaire général de l'ONU, l'Alliance des civilisations doit relever aujourd'hui le défi de la globalisation qui paradoxalement « connecte et aliène ». « Dans de nombreux endroits du monde, ces peurs provoquent le repli des gens qui fuient la mondialisation », a-t-il déploré, avant d'exhorter le monde à « laissez-tomber les stéréotypes sur l'Autre ». « Chacun doit comprendre que nous sommes une famille globale (?) Nous avons une foi commune : une foi dans notre futur commun. Attelons-nous à notre humanité commune pour créer un monde meilleur », a-t-il conclu.

De son côté, la Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, également à Rio de Janeiro pour participer au Forum, a souligné l'importance de la « grande diversité culturelle de l'Humanité ».

A Rio, l'UNESCO et l'Alliance des civilisations devaient renouveler leur protocole d'accord pour une durée de deux ans. Ce document fixe les objectifs que les deux institutions prévoient d'atteindre en 2010-2011, ainsi que les événements qu'elles envisagent d'organiser conjointement.

Pour cette année, l'UNESCO et l'Alliance se sont d'ores et déjà engagé à « intensifier les échanges interculturels de jeunes ». Parmi les projets en cours, figure notamment la rédaction d'une anthologie sur le rôle de la civilisation arabo-musulmane dans la renaissance de la philosophie et de la culture occidentale.

A l'occasion du lancement de l'Année internationale du rapprochement des cultures, le 18 février à Paris, en France, l'UNESCO avait organisé un débat destiné à mettre en valeur deux thèmes clés de leurs actions : le rôle essentiel de la diversité culturelle et du dialogue entre les cultures et le partage de valeurs communes permettant de construire la paix mondiale. « Ces thèmes ne sont pas suffisamment pris en compte au niveau des relations internationales, alors qu'ils méritent une place absolument centrale », avait insisté Irina Bokova.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban au Brésil pour un Forum de l'Alliance des civilisations

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, est arrivé jeudi à Rio de Janeiro, au Brésil, où il participera demain à un Forum de l'Alliance des civilisations, a indiqué son porte-parole à New York.