Somalie: des milliers de personnes fuient les affrontements à Mogadiscio

28 mai 2010

Au cours du dernier mois, de nouveaux combats entre forces gouvernementales et groupes armés rebelles dans la capitale Mogadiscio ont entrainé la fuite de plus de 17.000 personnes, dont 14.300 pour les deux dernières semaines, a indiqué vendredi le Haut commissariat des Nations Unies aux réfugiés (UNHCR).

Selon l'agence onusienne, cela porte à 200.000 le nombre total de Somaliens qui ont été déplacés depuis le début de l'année 2010. Elle souligne aussi l'augmentation du nombre de victimes civiles depuis quinze jours, avec 60 personnes tuées et une cinquantaine d'autres blessées à caude des combats de rue de la capitale.

« La majorité de ceux qui ont fuit Mogadiscio était déjà des déplacés internes », a souligné le porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d'une conférence de presse au siège de l'organisation, à Genève. Il a rappelé que plus de 350.000 Somaliens s'étaient déjà refugiés dans la capitale. « Les plus chanceux ont été accueillis par des proches ou des amis, les autres errent dans les rues, faute d'abris », a-t-il ajouté, précisant que la plupart n'avaient même pas les moyens de quitter les zones de combats et de rejoindre le corridor humanitaire d'Afgooye, à 15 kilomètres, où 366.000 déplacés sont déjà réfugiés.

« Le nombre de familles qui vive dans les rues de Mogadiscio dans des conditions extrêmes ne cesse d'augmenter. Ce sont les gens les plus vulnérables et les plus dépendants du peu d'aide humanitaire que les organisations parviennent à distribuer », a encore expliqué Andrej Mahecic, déplorant en particulier que de plus en plus de femmes et d'enfants soient obligés de mendier.

« Les rapports de nos partenaires font état de personnes épuisées, tendues, affamées? mais toujours à l'écoute de la radio, avec l'espoir d'y entendre l'annonce de la fin des combats », a-t-il conclu.

La situation en Somalie continue d'être l'une des catastrophes humanitaires les plus dramatiques. Avec la poursuite des affrontements entre troupes du Gouvernement fédéral de transition et milices islamistes, le nombre de Somaliens déplacés dans leur propre pays avoisine désormais 1,4 million, alors que 580.000 autres sont réfugiées dans les Etats voisins. Sur une population de 8 millions d'habitants, trois millions dépendant aujourd'hui de l'aide internationale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : l'attaque du palais présidentiel montre l'ampleur de la crise

Alors que le palais présidentiel somalien a été attaqué dimanche par des groupes armés, la communauté internationale a manifesté ce week-end un soutien sans faille au Gouvernement fédéral de transition somalien à l'issue d'une Conférence qui s'est déroulée pendant trois jours à Istanbul en Turquie.