Guinée : L'actrice Mia Farrow constate la situation précaire des enfants

11 mai 2010

L'actrice américaine et Ambassadrice de bonne volonté du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Mia Farrow, a effectué une visite de cinq jours en Guinée, où elle a pu constater la situation précaire des enfants et la faiblesse du système de santé.

L'actrice américaine et Ambassadrice de bonne volonté du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Mia Farrow, a effectué une visite de cinq jours en Guinée, où elle a pu constater la situation précaire des enfants et la faiblesse du système de santé.

Sa visite qui s'est achevée lundi intervient alors que les autorités guinéennes préparent des élections présidentielles en juin. « C'est un moment dans l'histoire de la Guinée à la fois précaire et prometteur. Nous espérons que ceux qui sont au pouvoir mettront la santé, l'éducation et la sécurité des enfants au centre de leur mandat », a dit l'actrice.

Dans la capitale guinéenne Conakry, elle a visité l'école primaire Dixin où elle a vu des salles de classe surpeuplées, avec quatre écoliers assis sur un banc destiné à en accueillir deux, une absence d'accès à l'eau et à des toilettes. L'absence d'investissements dans les écoles a entraîné une baisse de 2% des inscriptions au cours des deux dernières années (de 79% en 2007 à 77% en 2009) après une augmentation constante au cours des 20 dernières années. Il n'y a pas assez de salles de classe construites et pas assez d'enseignants formés.

Selon l'UNICEF, il y a toutefois des signes d'espoir. Jeudi dernier, le bailleur de fonds Catalyc Fund, qui participe au projet « Education pour tous » géré par la Banque mondiale, a octroyé 64 millions de dollars à la Guinée et mandaté l'UNICEF pour mettre en œuvre un programme de 24 millions de dollars sur deux ans pour construire 1.000 écoles, investir dans la formation d'enseignants et améliorer les programmes.

« Cette décision doit être célébrée », a dit Mia Farrow. « La réforme du système éducatif donnera aux enfants de Guinée l'avenir qu'ils méritent ».

A Conakry, l'Ambassadrice de bonne volonté a également constaté l'affaiblissement des services de santé dû à la crise socio-économique et à la transition politique que connaît le pays depuis 2006.

A l'hôpital Donka à Conakry, Mme Farrow a visité le centre pédiatrique et a constaté le manque d'équipements et de médicaments de base. A la maternité, elle a vu trois nouveau-nés luttant pour survivre dans une seule couveuse. Elle a également rencontré les mères d'enfants sévèrement mal-nourris et des enfants malades de la rougeole et d'autres maladies infantiles évitables.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La Guinée confirme à l'ONU la tenue de l'élection présidentielle le 27 juin

Le Président par intérim de Guinée, le général Sékouba Konaté, a réaffirmé que toutes les dispositions seront prises pour assurer la tenue de l'élection présidentielle le 27 juin 2010, lors d'une audience vendredi avec une délégation conjointe de la Communauté Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), de l'Union Africaine (UA) et des Nations Unies (ONU).