Darfour : L'ONU condamne la mort de deux soldats de la paix dans une embuscade

7 mai 2010

Les Nations Unies ont exprimé vendredi leur indignation au sujet de la mort de deux soldats de la paix de la Mission de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) qui ont été tués lors d'une embuscade dans cette région de l'ouest du Soudan.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit "profondément alarmé" et a appelé le gouvernement du Soudan "à lancer immédiatement une enquête" et à traduire en justice les auteurs de cette embuscade.

Dans une déclaration à la presse lue par la Présidence du Conseil de sécurité pour le mois de mai (Liban), les membres du Conseil ont également condamné "dans les termes les plus forts" cette attaque.

Ban Ki-moon et le Conseil ont présenté leurs condoléances aux familles de ceux qui ont été tués et au gouvernement d'Egypte.

Les militaires tués sont de nationalité égyptienne. Trois autres ont été blessés quand leur convoi composé de trois véhicules et de vingt soldats de la paix a été attaqué vendredi vers 11h30 locales par des hommes armés non identifiés près du village de Katila, à 85 kilomètres au sud d'Edd al Fursan, dans le Sud-Darfour, a précisé la MINUAD dans un communiqué.

« Les attaquants ont fui quand le convoi a riposté », a précisé la Mission. Les soldats blessés ont été transportés par moyen aérien vers l'hôpital de la MINUAD à Nyala, au Sud-Darfour. Leur état est stable.

Le Représentant spécial conjoint de l'Union africaine et des Nations Unies, Ibrahim Gambari, a exprimé son indignation au sujet de cette « lâche attaque contre des soldats de la paix de la MINUAD, qui sont au Darfour pour aider à restaurer la paix et la stabilité. » « La MINUAD reste inébranlable et résolue dans sa détermination à mener son mandat au service de la paix », ajoute le communiqué.

La Mission « appelle le gouvernement du Soudan à identifier, capturer et rapidement traduire en justice les auteurs de cet acte et rappelle à toutes les parties que toute attaque contre des soldats de la paix constitue un crime de guerre. »

Cette attaque porte à 24 le nombre d'employés de la MINUAD tués à la suite d'actes hostiles depuis que la Mission a été établie en janvier 2008.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour : Ban salue des progrès vers la paix ces derniers mois

Le bilan ces derniers mois est plutôt positif pour le Darfour, avec les progrès accomplis en ce qui concerne les négociations de Doha, l'amélioration des relations entre le Tchad et le Soudan et le processus électoral qui a eu lieu pratiquement sans violence, estime le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans un rapport publié mercredi.