La Guinée confirme à l'ONU la tenue de l'élection présidentielle le 27 juin

3 mai 2010

Le Président par intérim de Guinée, le général Sékouba Konaté, a réaffirmé que toutes les dispositions seront prises pour assurer la tenue de l'élection présidentielle le 27 juin 2010, lors d'une audience vendredi avec une délégation conjointe de la Communauté Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), de l'Union Africaine (UA) et des Nations Unies (ONU).

La visite de la délégation conjointe, à Conakry du 29 et 30 avril, a été initiée suite aux informations récentes faisant état de tensions entre des acteurs de la transition au sujet du processus électoral. La délégation avait pour objectif de se concerter avec les autorités guinéennes et de les encourager à poursuivre leurs efforts conformément à la Déclaration conjointe de Ouagadougou, ont précisé la CEDEAO, l'UA et l'ONU dans un communiqué conjoint.

La délégation était composée de James Victor Gbeho, Président de la Commission de la CEDEAO ; Ibrahima Fall, Envoyé spécial du Président de la Commission de l'UA pour la Guinée et Said Djinnit, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest.

Outre le Président de la transition, la délégation a rencontré le Premier Ministre et chef du gouvernement, Jean Marie Doré, et d'autres hauts responsables guinéens.

Au cours de ces rencontres, la délégation a exhorté les acteurs de la transition à veiller au respect strict du calendrier électoral et à prendre les dispositions nécessaires à cet effet, y compris l'adoption rapide du projet de constitution et du projet de code électoral. Elle a encouragé le Président par intérim à s'assurer que ces dispositions soient prises à temps pour l'élection du 27 juin 2010 et que toutes les institutions de la transition renforcent leur coopération pour la bonne poursuite du processus en vue du retour à l'ordre constitutionnel.

A cet égard, la délégation a réitéré la détermination de la communauté internationale à soutenir le processus de transition en Guinée conformément à la déclaration conjointe de Ouagadougou.

La délégation a encouragé la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à communiquer davantage avec les partis politiques, le ministre de l'administration du territoire et des affaires politiques (MATAP), le Conseil national de la transition (CNT), le gouvernement et surtout la population afin de les informer sur le déroulement du processus électoral et sur la manière dont sont techniquement résolus les problèmes rencontrés y compris ceux relatifs à la liste électorale.

La délégation a appelé le peuple de Guinée à saisir l'occasion unique qui lui est offerte de participer activement au renouveau démocratique du pays et à la sortie de crise. Elle a invité les citoyens à préserver le climat de paix, de sécurité et de cohésion sociale dans l'intérêt supérieur de la nation guinéenne.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Guinée : Les vols humanitaires menacés par un manque de fonds

Le Service aérien d'aide humanitaire des Nations Unies en Guinée, administré par le Programme alimentaire mondial (PAM), pourrait être interrompu avant la fin du mois de mars en raison d'un déficit de financement qui s'élève à plus de trois millions de dollars.