RDC : L'UNESCO condamne le meurtre d'un journaliste congolais

8 avril 2010

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné jeudi l'assassinat d'un journaliste de télévision indépendant Patient Chebeya Bankome le 5 avril dans la ville de Béni dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné jeudi l'assassinat d'un journaliste de télévision indépendant Patient Chebeya Bankome le 5 avril dans la ville de Béni dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

« Je condamne le meurtre de Patient Chebeya Bankome », a déclaré Mme Bokova. « Les attaques de journalistes et de travailleurs des médias constituent des agressions inacceptables envers tous les membres de la société ».

Patient Chebeya Bankome, dit Montigomo, a été abattu par trois hommes en uniformes à son domicile de Béni. Ce journaliste âgé de 35 ans, caméraman indépendant, travaillait pour plusieurs chaînes de télévision dans la province du Nord-Kivu.

« La liberté d'expression est un droit humain fondamental. Son corollaire, la liberté de la presse, est essentiel à un débat informé ainsi qu'à la prise de décision, aussi bien par les citoyens que par les dirigeants politiques. Je suis convaincue que les efforts entrepris pour traduire les coupables en justice seront fructueux et qu'ils dissuaderont toute nouvelle violence envers les médias », a conclu Mme Bokova.

Selon l'organisation non gouvernementale Journaliste en danger (JED), il s'agit du sixième journaliste à être tué dans l'est de la RDC depuis 2005. Ces meurtres demeurent impunis, estime l'ONG.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO condamne l'assassinat de deux journalistes au Honduras

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné jeudi l'assassinat des journalistes José Bayardo Mairena et Manuel Juárez, abattus par des inconnus le 26 mars dans l'est du Honduras.