RDC : Un casque bleu et deux travailleurs de la MONUC abattus dans l'Equateur

5 avril 2010

Un casque bleu ghanéen et deux travailleurs de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) ont été tués dans une attaque perpétrée dimanche par une vingtaine de personnes dans la capitale de la province de l'Equateur, Mbandaka, en République démocratique du Congo (RDC).

Un casque bleu ghanéen et deux travailleurs de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) ont été tués dans une attaque perpétrée dimanche par une vingtaine de personnes dans la capitale de la province de l'Equateur, Mbandaka, en République démocratique du Congo (RDC).

« Le casque bleu a été tué après avoir été délibérément pris pour cible par un insurgé alors qu'il se tenait sur le toit d'un véhicule blindé », a rapporté la porte-parole adjointe du Secrétaire général de l'ONU, Marie Okabé.

Arrivés par bateau, la vingtaine d'insurgés s'est d'abord attaqué à la résidence du gouverneur de la province, puis au bâtiment de l'Assemblée nationale, avant de se diriger vers l'aéroport de la ville.

La MONUC s'est efforcée d'envoyer des renforts à l'aéroport mais deux personnes sous contrat avec l'ONU ont été abattues par les assaillants, un employé de l'aéroport même et un pilote.

L'ONU a aidé l'armée nationale à reprendre l'aéroport et la police onusienne patrouille actuellement les rues de Mbandaka avec la police congolaise afin de ramener un sentiment de sécurité et rétablir la paix dans la province.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le PAM ouvre un pont aérien vers le nord de la République du Congo

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a commencé l'acheminement par avion d'une assistance alimentaire d'urgence dans le nord de la République du Congo (ou Congo-Brazzaville) à destination de dizaines de milliers de réfugiés en provenance de la République démocratique du Congo (RDC) voisine.