Turkménistan : Ban appelle les autorités à promouvoir les droits de l'homme

3 avril 2010
Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à gauche) avec le Président Gurbanguly Berdimuhamedov du Turkménistan.

En visite au Turkménistan, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé vendredi les autorités turkmènes à s'engager à promouvoir les droits de l'homme et a affirmé la volonté des Nations Unies d'accompagner les pays d'Asie Centrale dans ce processus.

« J'appelle le gouvernement à respecter toutes les obligations et les règles internationales sur les droits humains et tous les traités dont il est signataire », a dit Ban Ki-moon à l'issue d'une rencontre avec le président turkmène, Gurbanguly Berdimuhamedov qui s'est déroulée dans la capitale, à Ashgabat.

M. Ban a déclaré qu'il était « encouragé » par l'ouverture des discussions sur les recommandations formulées en 2008 par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU dans un rapport relatif à la promotion des droits de l'homme au Turkménistan.

Il a exhorté le pays à mettre en œuvre ces recommandations notamment les dispositions sur le système pénitencier et la Convention contre la torture.

« Le gouvernement turkmène m'a assuré qu'il allait ratifier ou promulguer toutes les mesures nécessaires afin de mettre en œuvre ces recommandations », a dit M. Ban.

Il a également déclaré qu'il avait encouragé le gouvernement à inviter dans le pays le Rapporteur spécial de l'ONU sur l'éducation.

Parmi les différents sujets abordés, Ban Ki-moon et le président turkmène, ont discuté d'une plus grande implication du Turkménistan dans la coopération avec les Nations Unies notamment sur l'assistance humanitaire en Afghanistan.

Ils ont aussi affirmé l'importance du Centre régional des Nations Unies de diplomatie préventive pour l'Asie centrale (UNRCCA) sur les questions économique et sociales et sur les problèmes liés à l'eau, l'énergie, au trafic de drogue et au terrorisme dans la région.

Le Centre, dirigé par Miroslav Jenca, a pour objectif d'aider les pays de la région à prévenir les conflits et à faciliter le dialogue.

« Les défis sont aujourd'hui trop complexes et interdépendants pour qu'un seul pays ou une organisation puisse tenter de les régler seul », a déclaré M. Ban lors d'une conférence au Centre régional des Nations Unies de diplomatie préventive pour l'Asie centrale. « Nous devons continuer à développer la collaboration, la coordination et le partenariat », a-t-il ajouté.

Le Centre constitue « un engagement impressionnant de chaque pays pour la recherche, à travers le dialogue, d'une approche commune », a dit M. Ban.

Le Secrétaire général a également rencontré l'équipe de l'ONU présente dans le pays.

Après le Turkménistan, M. Ban s'est envolé pour Bichkek, au Kirghizistan, où il a rencontré samedi le Président, Kurmanbek Bakiev et le ministre des affaires étrangères, Kadyrbek Sarbaev, et prononcé un discours devant le Parlement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.