Les dirigeants chypriotes convaincus qu'ils arriveront à un règlement global

30 mars 2010

Les dirigeants chypriotes grec et turc se sont dits convaincus mardi qu'ils arriveront un jour à un règlement global permettant de réunifier l'île de Chypre divisée depuis plus de 30 ans, dans un communiqué conjoint publié après une rencontre sous l'égide du Conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU sur Chypre, Alexander Downer.

« Après les nombreuses rencontres qui ont eu lieu jusqu'à maintenant et nos discussions sur tous les aspects de la question chypriote, nous sommes encouragés par les progrès importants que nous avons réalisés jusqu'à présent sur les questions de la gouvernance et du partage du pouvoir, de l'Union européenne et de l'économie », ont déclaré le dirigeant chypriote grec Demetris Christophias et son homologue chypriote turc, Mehmet Ali Talat.

« Nous sommes convaincus qu'avec de la persévérance nous arriverons à un règlement global », ont-ils ajouté. « Nous sommes convaincus que notre préoccupation commune à l'égard du bien-être des chypriotes grecs et turcs et notre volonté d'arriver à une solution globale nous amèneront à une discussion approfondie sur les aspects restants de la question de Chypre et à surmonter bientôt les positions divergentes, afin d'arriver à une solution mutuellement acceptable ».

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a félicité mardi les deux dirigeants chypriotes pour cette déclaration conjointe. "La question de Chypre est restée sans solution depuis trop longtemps", a dit son porte-parole dans un communiqué.

M. Ban a appelé MM. Christofias et Talat, dont il a salué "le courage et la vision", à "continuer leurs efforts pour trouver une solution à la question de Chypre qui prendrait pleinement en compte les droits légitimes et préoccupations des Chypriotes grecs et turcs". Il a ajouté que les Nations Unies étaient déterminées à poursuivre leur soutien aux négociations.

Début février, Ban Ki-moon s'était rendu à Chypre pour apporter personnellement son soutien aux pourparlers de paix entre les dirigeants chypriotes grec et turc.

Le Conseil de sécurité de l'ONU avait adopté une résolution le 14 décembre dernier dans laquelle il demandait instamment une intensification des pourparlers entre les deux parties. A cette occasion, il avait renouvelé le mandat de la force d'interposition de l'ONU jusqu'au 15 juin 2010. La résolution 1898 rappelle que l'objectif est de « parvenir à un règlement global fondé sur une fédération bicommunautaire et bizonale et sur l'égalité politique ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban aux dirigeants de Chypre : « Votre destin est entre vos mains »

Arrivé dimanche à Chypre, le Secrétaire général des Nations Unies a exhorté les dirigeants des deux communautés à Chypre à redoubler d'efforts pour que la population de l'île puisse avoir une vie pleinement libre, démocratique et prospère.