Iraq : L'ONU réaffirme sa totale impartialité dans le processus électoral

29 mars 2010
Ad Melkert

Suite à des critiques formulées à l'encontre de l'ONU par le Premier ministre sortant iraquien, Nouri al-Maliki, le Représentant spécial de l'Organisation pour l'Iraq, Ad Melkert a rappelé que le rôle de l'ONU était « uniquement de conseiller les institutions dans le pays sur une base impartiale et à leur demande ».

« C'est ce que l'ONU a fait tout au long du processus électoral, en appui de la Commission électorale indépendante qui a seule le pouvoir décisionnel et a unanimement valider le résultat final des élections après examen des plaintes », a-t-il souligné dans une déclaration publiée lundi depuis Bagdad.

« De même, la prochaine étape menant à la ratification par la Cour suprême fédérale est une responsabilité qui incombe entièrement à l'Iraq », a précisé M. Melkert. « Ce n'est qu'à la demande du gouvernement que nous apporterons éventuellement une assistance technique et notre expertise pour les prochaines étapes », a-t-il insisté.

Selon des informations parues dans la presse, le Premier ministre sortant Nouri al-Maliki a critiqué les Nations unies et leur Représentant spécial pour n'avoir pas poussé la Commission électorale à approuver le recomptage réclamé par son camp au motif que des irrégularités auraient été commises.

Selon les résultats rendus publics vendredi, la coalition d'Iyad Allaoui, le Bloc iraquien, a remporté 91 sièges sur les 325 du Parlement, devant la liste de Nouri al-Maliki, qui en a obtenu 89.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.