Pakistan : Saisie record de produits chimiques servant à fabriquer de l'héroïne

26 mars 2010

Utilisant des techniques enseignées par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), les autorités de Port Qasim, au Pakistan, ont saisi 15,8 tonnes d'anhydride acétique, composant chimique utilisé notamment pour produire de l'héroïne à partir d'opium, d'une valeur estimée à environ 5,5 millions de dollars, soit la plus importante saisie dans le pays.

« Ce record montre que l'ONUDC peut former et équiper les agents de police afin de trouver des aiguilles dans une botte de foin », a déclaré le Directeur exécutif de l'ONUDC, Antonio Maria Costa.

Les produits chimiques ont été trouvés dans des fûts, étiquetés comme des pots de peintures envoyés à Karachi et stockés dans un conteneur de six mètres. Les agents pakistanais ont examiné ce conteneur en suivant les profils et grâce au partage des renseignements techniques obtenus par l'intermédiaire du Programme de contrôle des conteneurs de l'ONUDC et de l'Organisation mondiale des douanes (OMD).

Plus de 90% du commerce mondial est transporté par mer et ces flux sont en augmentation rapide, ce qui rend la contrebande via les conteneurs de plus en plus attrayante pour les criminels et de plus en plus difficile à détecter.

Le Programme de contrôle des conteneurs est conçu pour renforcer la capacité des ports à intercepter les cargaisons illicites. Cette dernière saisie fait suite à plusieurs autres dans les ports qui sont partenaires du programme, notamment au Costa Rica, en Equateur, au Ghana, au Panama, au Sénégal et au Turkménistan

L'ONUDC collabore avec les autorités pakistanaises depuis 2007 pour renforcer la capacité du pays à perturber le trafic des produits chimiques et des médicaments via son territoire. Le programme, financé par le Canada, couvre désormais les ports secs, y compris ceux qui sont proches de la frontière afghane. Il devrait être étendu prochainement à l'Afghanistan, l'Iran et le Kazakhstan, ainsi qu'à l'Azerbaïdjan et la Géorgie.

« L'expertise du Pakistan dans la sécurité des conteneurs s'est tellement bien développée que les agents portuaires qui ont été formés par l'ONUDC il y a quelques années sont maintenant les formateurs des autorités portuaires à travers le monde », s'est félicité Ketil Ottersen, Coordonnateur principal de l'ONUDC pour le Programme de contrôle des conteneurs.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Drogue : Les pays en développement face à une catastrophe sanitaire

Les pays en développement sont confrontés à une catastrophe sanitaire liée à la consommation de drogue, a alerté lundi le Directeur général de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Antonio Maria Costa, lors de la 53ème session de la Commission de l'ONU sur les drogues narcotiques à Vienne.