Des experts de l'ONU demandent la mise sous surveillance de deux nouveaux pesticides

19 mars 2010

Des experts des Nations Unies ont recommandé vendredi que deux nouveaux pesticides soient ajoutés à une « liste de surveillance » de la Convention de Rotterdam sur le commerce international de certains produits chimiques et pesticides.

Des experts des Nations Unies ont recommandé vendredi que deux nouveaux pesticides soient ajoutés à une « liste de surveillance » de la Convention de Rotterdam sur le commerce international de certains produits chimiques et pesticides.

L'azinphos méthyl et l'endosulfan peuvent présenter des risques pour la santé des êtres humains et pour l'environnement, estiment les experts. Ce sont deux insecticides principalement utilisés dans le secteur de l'agriculture, l'azinphos méthyl pour la production de fruits et légumes, l'endosulfan dans le secteur du coton, du café et du thé.

La Convention de Rotterdam concerne le commerce international des pesticides et des produits chimiques et pesticides. Elle compte déjà 29 pesticides et 11 produits chimiques sur sa liste de surveillance.

L'ONU a lancé récemment une nouvelle grande étude qui examinera pendant un an l'influence des changements climatiques et de certains des produits chimiques les plus dangereux du monde sur la santé humaine et l'environnement.

Cette étude impliquera plus de dix organisations dans cinq pays chargées d'examiner les dernières découvertes scientifiques sur l'évaluation des polluants organiques persistants.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU lance une grande étude sur les relations entre le climat et les polluants chimiques

Une nouvelle grande étude des Nations Unies examinera pendant un an l'influence des changements climatiques et de certains des produits chimiques les plus dangereux du monde sur la santé humaine et l'environnement, a annoncé lundi le Secrétariat de la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants.