Ouganda : L'ONU aide les déplacés après des glissements de terrain

18 mars 2010

Après des glissements de terrain et des inondations qui ont affecté plus de 300.000 personnes dans l'est de l'Ouganda au début du mois de mars, l'ONU fournit aux populations vulnérables une assistance humanitaire d'urgence.

Après des glissements de terrain et des inondations qui ont affecté plus de 300.000 personnes dans l'est de l'Ouganda au début du mois de mars, l'ONU fournit aux populations vulnérables une assistance humanitaire d'urgence.

La Mission de l'ONU en République Démocratique du Congo (MONUC) a facilité l'acheminement du matériel humanitaire en mettant à disposition un hélicoptère. Les autorités ougandaises continuent de rechercher les disparus et ont conjointement mené avec la MONUC une mission d'évaluation des dégâts.

L'évaluation fait état de 94 morts et 300 personnes disparus. Environ 788 familles ont été enregistrés dans le camp de Bulucheke, situé à l'est du pays, et plus de 900 autres y sont attendues.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et ses partenaires humanitaires ont distribué des kits récréatifs pour 800 enfants et monté des salles de classe dans le camp de déplacés.

Pour sa part, le Programme alimentaire mondial (PAM) a fourni des vivres à 788 familles pendant un mois. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'UNICEF ont assuré les vaccinations contre la rougeole et la polio et installé des infrastructures d'eau potable dans le camp.

Dans le district de Butaleja, 33.305 personnes auraient été affectées par les inondations et les glissements de terrain, notamment en raison de la destruction des récoltes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ouganda : L'ONU aide les victimes de glissements de terrain

Le département des interventions sanitaires en cas de crise (HAC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a débloqué mercredi 50.000 dollars pour son bureau en Ouganda afin de financer des fournitures médicales d'urgence après plusieurs glissements de terrain causés par de fortes pluies depuis le 25 février.