L'UNESCO condamne l'agression meurtrière de deux journalistes au Honduras

5 mars 2010

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné vendredi l'attaque meurtrière commise le 1er mars contre deux journalistes, au cours de laquelle Joseph Hernandez Ochoa a été tué, et Karol Cabrera sérieusement blessée.

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné vendredi l'attaque meurtrière commise le 1er mars contre deux journalistes, au cours de laquelle Joseph Hernandez Ochoa a été tué, et Karol Cabrera sérieusement blessée.

« L'attaque dans laquelle M. Ochoa a perdu la vie et qui a sérieusement blessé Mme Cabrera est une attaque visant le peuple hondurien dans son ensemble qui ne doit pas demeurer impunie », a déclaré Irina Bokova. « Il s'agit d'une atteinte à son droit fondamental à la liberté d'expression, une tentative de museler le débat ouvert, à la base de toute société démocratique. Je suis convaincue que les autorités honduriennes feront le maximum pour traduire les auteurs en justice ».

Joseph Hernandez Ochoa animait l'émission « Encuentros » sur la chaîne de télévision Canal 51. Karol Cabrera participe pour sa part à un programme éducatif pour la jeunesse sur la chaîne publique de télévision Canal 8. Elle travaille aussi à la station de radio Cadena Voces.

Selon l'Échange international de la liberté d'expression (IFEX), les deux journalistes ont été pris pour cible alors qu'ils se rendaient au domicile de Karol Cabrera dans la capitale, Tegucigalpa.

Selon la police et le Secrétariat à la sécurité hondurienne, c'est Karol Cabrera qui était visée par les assaillants. Elle se trouvait sous protection policière à la suite de menaces de mort. Le policier chargé de sa protection se trouvait à son domicile où elle avait demandé qu'une protection soit assurée. En décembre dernier, sa fille adolescente avait été abattue dans la même rue.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO déplore la mort d'un journaliste hondurien

Le directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Koïchiro Matsuura, a déploré mercredi la mort violente du reporter radio Gabriel Fino Noriega à San Juan Pueblo (Honduras). Constatant la détérioration de la liberté de la presse dans ce pays, il a aussi appelé à la levée des restrictions imposées à la presse ces dernières semaines.