Kenya : Les violences de 2007-2008 ont été planifiées, selon le Procureur de la CPI

3 mars 2010

Le Procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo, a affirmé mercredi que des hommes politiques kenyans identifiables auraient délibérément organisé les violences post électorales de 2007-2008 sur une base ethnique et/ou politique.

« Ces chefs de file politiques du Parti de l'unité nationale (PNU) et du Mouvement orange de la démocratie (ODM) ont été guidés par la conservation du pouvoir et la prise du pouvoir », a déclaré le Procureur de la CPI. « Ils ont utilisé leur réseaux personnel, politique, commercial et tribal pour commettre ces crimes », a-t-il ajouté.

Selon M. Moreno Campo, les crimes auraient été commandités par les dirigeants du PNU, parti au pouvoir à cette époque, et par l'ODM, principal parti d'opposition. Ces affirmations surviennent après que les juges de la CPI ont demandé le 18 février au Procureur de fournir davantage d'informations suite à sa demande d'ouverture d'une enquête en novembre 2009.

Le Procureur a également fourni aux juges une liste des principaux responsables des violences et a identifié vingt personnes qui seraient hautement impliquées dans ces violences. Ces listes restent pour l'instant confidentielles. « A ce stade, ces noms sont seulement indicatifs » a indiqué le Procureur de la CPI.

Les hommes politiques incriminés auraient mis en œuvre leur politique avec la complicité de responsables de l'Etat et d'entreprises publics et privées. Des parlementaires, des responsables gouvernementaux, des agents des forces de police et des gangs de jeunes, seraient impliqués dans les violences, estime M. Moreno-Campo.

Ces allégations doivent être confrontées aux preuves, a dit le Procureur de la CPI. « Si les juges autorisent l'enquête, j'engagerai tous ceux qui souhaitent clarifier leur rôle ou fournir davantage d'informations », a-t-il ajouté.

Le Procureur demande aux juges de rapidement prendre une décision ajoutant que « les victimes et les suspects ont besoin que la justice soit rendue ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Kenya : Les juges de la CPI veulent des éclaircissements sur les violences de 2007-2008

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont demandé jeudi au Procureur de leur présenter, au plus tard le 3 mars 2010, des éclaircissements et de plus amples renseignements devant leur permettre de décider de l'autoriser ou non à ouvrir une enquête sur la situation au Kenya, dans le contexte des violences postélectorales de 2007-2008.