Nigéria : Ban suit de près les développements politiques

2 mars 2010

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, continue de suivre de près les développements politiques au Nigéria et encourage les dirigeants et les institutions du pays à travailler ensemble après le retour surprise la semaine dernière du Président Umaru Yar'Adua après trois mois d'hospitalisation en Arabie saoudite, a dit son porte-parole.

M. Ban « reconnaît les défis auxquels est confronté actuellement le pays alors qu'il continue de développer son système démocratique », a dit ce porte-parole, Martin Nesirky, dans une déclaration.

Le Secrétaire général « encourage les dirigeants et les institutions du Nigéria à travailler ensemble dans le plus grand intérêt de la nation, en respectant l'état de droit et en garantissant le respect de la Constitution du pays ».

Ban Ki-moon adresse ses meilleurs vœux au Président Yar'Adua pendant sa convalescence.

En même temps, « il souhaite encourager tous les Nigérians, leurs dirigeants et leurs institutions à continuer d'appuyer les efforts du Président par intérim Jonathan et le gouvernement qu'il dirige à aider le pays à surmonter les défis actuels », a ajouté le porte-parole.

Selon la presse, le Président Umaru Yar'Adua n'a pas été vu en public depuis son retour au Nigéria et le mystère demeure sur son état de santé réel.

Le 10 février, à la demande du Parlement, le vice-président Goodluck Jonathan avait accepté d'assurer la présidence par intérim pour mettre fin à une vacance du pouvoir. Le retour surprise du Président Yar'Adua suscite des préoccupations sur la fragilisation de la situation politique et du processus démocratique.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Nigéria : La chef des droits de l'homme de l'ONU préoccupée par les violences

La Haut commissaire des Nations Unies pour les droits de l'homme, Navi Pillay, a exprimé mardi sa préoccupation concernant les violences et les souffrances endurées par les civils dans le nord du Nigéria et a appelé le gouvernement à assurer la sécurité tout en respectant les droits de l'homme.