TPIY : Reprise du procès de Karadzic accusé de génocide en Bosnie

1 mars 2010

Le procès de l'ancien leader serbe bosniaque, Radovan Karadzic, accusé de génocide et de crimes contre l'humanité en Bosnie-Herzégovine, a repris aujourd'hui au Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) à La Haye (Pays-Bas).

M. Karadzic, ancien Président de l'entité serbe autoproclamée Republika Srpska, avait été arrêté à Belgrade en 2008 après 13 ans de cavale et immédiatement transféré au TPIY. Il est accusé de génocide et autres crimes contre les Musulmans, Croates et autres civils non-serbes de Bosnie-Herzégovine entre 1992 et 1995. On lui reproche notamment d'avoir orchestré le massacre de plus de 7.000 hommes et adolescents bosniaques musulmans à Srebrenica en juillet 1995.

L'accusé avait boycotté les premières audiences du procès en octobre 2009, arguant qu'il avait besoin de davantage de temps pour assurer sa défense. Il avançait notamment qu'il disposait d'une immunité liée, selon lui, à un accord passé avec des hauts responsables américains en 1996. Le TPIY lui avait alors accordé 3 mois et demi supplémentaire pour préparer le procès.

Selon la presse, M. Karadzic a plaidé lundi non-coupable et nie avoir eu l'intention ou avoir préparé l'expulsion et l'extermination des Musulmans et des Croates de Bosnie.

Il est l'un des plus hauts responsables à être jugé par le TPIY, qui a été établi par le Conseil de sécurité de l'ONU pour juger les crimes commis dans les Balkans dans les années 1990. Le procès doit devrait durer jusqu'au début de l'année 2012.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le procès de Karadzic reporté à mars 2010, un avocat va être désigné

Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) a décidé jeudi qu'un avocat serait désigné pour représenter l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie, Radovan Karadzic, et que trois mois et demi lui seraient accordés pour se préparer au procès qui reprendra le 1er mars 2010.