Le nombre de cas de cancers va doubler d'ici 2030, s'inquiète l'OMS

6 février 2010

Le nombre de nouveaux cas de cancers et de décès dus au cancer va doubler dans les vingt prochaines années et les pays en développement seront les plus touchés par la maladie, révèle une étude publiée mercredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le document élaboré par le Centre international de recherche sur le Cancer (CIRC) de l'OMS indique que « 63% des décès dus au cancer surviennent dans les pays en développement et que l'on y dénombre également 56% des nouveaux cas ».

« En 2008, la majorité des 12,7 millions de nouveaux cas et des 7,6 millions de décès dans le monde sont survenus dans les pays en développement », précise le CIRC, qui a lancé mercredi un site Internet, baptisé Globocan 2008 et qui rassemble l'ensemble des données mondiales sur le cancer.

« Ces chiffres constituent l'estimation la plus précise du fardeau mondial du cancer actuellement disponible et peuvent être utilisés pour fixer les priorités de la lutte contre le cancer dans différentes régions du monde. Ils constituent en outre une base essentielle pour les réponses qui seront apportées par l'ONU pour la lutte contre les maladies non transmissibles », a indiqué le Directeur du CIRC, Christopher Wild.

Les cancers les plus fréquemment diagnostiqués dans le monde sont ceux du poumon (1,61 million de cas, soit 12,7 % du total), du sein (1,38 million de cas, soit 10,9 % du total) et le cancer colorectal (1,23 million de cas, soit 9,7 % du total).

Les causes les plus fréquentes de décès par cancer sont le cancer du poumon (1,38 million de décès, soit 18,2 % du total), de l'estomac (0,74 million de décès, 9,7 %) et le cancer du foie (0,69 million de décès, soit 9,2 % du total).

Le cancer n'est ni rare −où que ce soit dans le monde−, ni limité aux pays à ressources élevées. « On observe des différences frappantes dans le tableau du cancer d'une région à une autre », a souligné le Christopher Wild.

« Les cancers du col utérin et du foie sont beaucoup plus fréquents dans les régions en développement, tandis que ceux de la prostate et du côlon-rectum sont plus fréquents dans les régions développées », a-t-il ajouté.

Le CIRC projette qu'en 2030, le monde comptera près de 21,4 millions de nouveaux cas chaque année et totalisera plus de 13,2 millions de décès par cancer par an.

L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté à New York au début du mois de mai une résolution historique, qui appelle à réagir à la hausse des décès prématurés liés aux maladies non transmissibles dans le monde, spécifiquement dans les pays en développement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'OMS célèbre le 30e anniversaire de l'éradication de la variole

Comme l'avait fait la communauté internationale il y a 30 ans pour éradiquer définitivement la variole, les Etats et les donateurs doivent augmenter d'urgence les investissements mondiaux en matière de santé publique afin de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) d'ici 2015, a plaidé lundi la Directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Margaret Chan.