Ban suit de près la situation après le séisme au Chili

27 février 2010

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a déclaré samedi qu'il suivait de près la situation dans l'océan Pacifique après le séisme d'une magnitude 8,8 qui a frappé le Chili, menaçant de provoquer des tsunamis à travers la région.

"Le Secrétaire général suit de très près les suites, dont le risque de tsunamis dans le Pacifique, après l'énorme tremblement de terre au Chili", a dit son porte-parole dans une déclaration.

M. Ban "exprime ses condoléances à ceux qui ont perdu des membres de leur famille et des amis et souhaite un prompt rétablissement à ceux qui ont été blessés", a-t-il ajouté.

Le système des Nations Unies, à travers son Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), est prêt à fournir une assistance rapide au gouvernement et au peuple chilien, précise la déclaration.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Haïti : L'ONU lance un appel à l'aide internationale après un séisme meurtrier

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a lancé mercredi un appel pressant à la communauté internationale pour qu'elle vienne en aide à Haïti à la suite du séisme de grande ampleur qui a dévasté la capitale Port-au-Prince mardi.