Tribunal pour le Rwanda : Un ancien militaire condamné à 25 ans de prison

25 février 2010

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), mis en place au lendemain du génocide rwandais de 1994, a condamné jeudi un ancien officier supérieur des forces armées du pays, Ephrem Setako, à 25 ans d'emprisonnement pour génocide et crimes contre l'humanité.

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), mis en place au lendemain du génocide rwandais de 1994, a condamné jeudi un ancien officier supérieur des forces armées du pays, Ephrem Setako, à 25 ans d'emprisonnement pour génocide et crimes contre l'humanité.

Le lieutenant-colonel Ephrem Setako, qui était également le chef de la division des affaires juridiques au ministère rwandais de la défense en 1994, est soupçonné d'être l'un des principaux architectes de la tuerie de masse au cours de laquelle environ 800.000 Tutsis et Hutus modérés ont été tués, souvent à la machette, en seulement 100 jours.

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), basé à Arusha, en Tanzanie, a révélé que le lieutenant-colonel Setako a ordonné le meurtre le 25 avril 1994 de 30 à 40 Tutsis au camp militaire de Mukamira dans la préfecture de Ruhengeri et environ 10 autres Tutsis le 11 Mai.

Il a été reconnu coupable de génocide, de crimes contre l'humanité (extermination) et de violations graves de l'article 3 commun aux Conventions de Genève et au Protocole additionnel II (sur l'assassinat), mais acquitté des charges de complicité de génocide, assassinat comme un crime contre l'humanité et pillage comme un crime de guerre.

Quelque 55 témoins ont pris part au procès d'Ephrem Setako, qui a été arrêté aux Pays-Bas en 2004.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Génocide au Rwanda : Un ancien militaire condamné à 15 ans de prison

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a condamné jeudi un ancien lieutenant-colonel de l'armée rwandaise, Tharcisse Muvunyi, à 15 ans de prison pour incitation directe et publique à commettre le génocide.