Niger : Plus de 7 millions de personnes menacées par la faim

23 février 2010

Plus de 7 millions de personnes sont en situation d'insécurité alimentaire au Niger, a mis en garde mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Plus de 7 millions de personnes sont en situation d'insécurité alimentaire au Niger, a mis en garde mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Une évaluation achevée en décembre dernier a montré que 2,7 millions de personnes souffraient d'une grave insécurité alimentaire et que 5,1 millions d'autres étaient confrontées à une insécurité alimentaire modérée. Plus de la moitié de cette population a moins de deux mois de stocks alimentaires disponibles. Ces réserves sont trop insuffisantes pour survivre jusqu'à la prochaine récolte qui n'est pas attendue avant octobre.

Au début de cette année, environ 29.000 cas de malnutrition aigue ont été recensés. En réponse, les autorités nigériennes ont lancé un programme d'action pour prévenir et traiter les cas de malnutrition des enfants de moins de 5 ans. La malnutrition aigue touche plus de 12% des enfants de moins de 5 ans au Niger. L'OMS cherche 659.000 dollars pour répondre à cette urgence nutritionnelle.

« Il est impératif d'aider le gouvernement dans ses efforts pour mobiliser les ressources nécessaires pour satisfaire les besoins alimentaires des plus vulnérables", avait déjà alerté le 10 février dernier, la Coordonnatrice humanitaire des Nations unies dans ce pays, Khardiata Lo N'Diaye.

Cette situation d'urgence humanitaire survient alors que l'ONU, en partenariat avec la Commission de la communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et l'Union Africaine (UA), tente de trouver une issue à la crise politique qui touche le pays depuis que des militaires insurgés ont renversé le président nigérien, Mamadou Tandja, la semaine dernière.

En 2005, quand le Niger avait été confronté à de sévères pénuries alimentaires en raison de la sécheresse, l'ONU avait lancé une série d'initiatives, dont des appels de fonds, pour éviter une famine qui menaçait 3 millions de personnes et avait déjà tué des milliers d'enfants.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

FAO : 31 pays ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence

Dans les pays pauvres qui ne sont pas importateurs nets de nourriture, les prix alimentaires demeurent obstinément élevés, en dépit d'une bonne production céréalière mondiale en 2009, indique mardi l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) dans son dernier rapport Perspectives de récolte et situation alimentaire.