Cisjordanie : L'ONU préoccupée par les tensions autour de deux sites sacrés

22 février 2010
Robert Serry, Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient.

Le coordonnateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Proche-Orient, Robert Serry, s'est déclaré lundi préoccupé par l'annonce du gouvernement israélien concernant des sites sacrés de Hébron et de Bethléem et les tensions exacerbées qui en ont résulté.

« Ces sites sont en territoire palestinien occupé et ont une signification historique et religieuse, non seulement pour le judaïsme mais aussi pour l'islam et le christianisme », a-t-il souligné, appelant Israël à ne pas prendre de mesures sur le terrain « qui sapent la confiance ou mettent en péril les négociations dont la reprise devrait être la priorité principale de tous ceux qui veulent la paix ».

Selon des informations parues dans la presse, le gouvernement israélien a décidé d'inscrire dimanche le Tombeau des patriarches de Hébron et la Tombe de Rachel, entre Bethléem et Jérusalem, sur une liste de 150 sites archéologiques juifs et sionistes à réhabiliter.

Le Tombeau des patriarches, que les musulmans appellent la mosquée d'Ibrahim (Abraham), abrite, selon la tradition, les dépouilles de figures bibliques communes aux deux religions que sont Abraham, Isaac, Jacob, Sarah, Rebecca et Leah.

Robert Serry a appelé à la retenue et au calme. « Comme je l'ai souligné lors de ma visite à Hébron, la semaine dernière, je souhaiterais voir plus de mesures positives de la part d'Israël pour permettre le développement palestinien et la construction d'un Etat dans la zone et dans toute la Cisjordanie, qui soient le reflet d'un engagement sincère pour une solution à deux Etats », a-t-il dit.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.