Ban suit de près la situation au Niger où un coup d'Etat aurait eu lieu

18 février 2010

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, suit de près la situation au Niger où le président Mamadou Tandja aurait été arrêté jeudi par les militaires lors d'un coup d'Etat à Niamey, selon des informations parues dans la presse.

« On se souviendra que le Secrétaire général a appelé les parties prenantes au Niger à un retour rapide à l'ordre constitutionnel dans le règlement de la crise politique qui s'est développée dans le pays l'année dernière », a ajouté son porte-parole, Martin Nesirky, dans une déclaration publiée à New York.

Le Niger traverse une grave crise politique depuis que Mamadou Tandja, après dix ans de pouvoir, a dissous l'an dernier le Parlement et obtenu une prolongation de son mandat. Selon la presse, il serait à présent aux mains de militaires insurgés qui ont attaqué le palais présidentiel, à Niamey, après un conseil des ministres.

Ban Ki-moon reçoit des rapports réguliers de son Représentant spécial pour l'Afrique de l'Ouest, Said Djinnit, sur la situation dans le pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les Nations Unies appellent à aider le Niger confronté à des pénuries alimentaires

Les Nations Unies et les organisations non gouvernementales partenaires ont appelé mercredi la communauté internationale à aider le gouvernement du Niger confronté à des pénuries alimentaires qui menacent 7,8 millions de personnes, soit les trois cinquièmes de la population.