Ban suit de près la situation au Niger où un coup d'Etat aurait eu lieu

18 février 2010
Le Président du Niger, Mamadou Tandja (à gauche), renversé par des putschistes.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, suit de près la situation au Niger où le président Mamadou Tandja aurait été arrêté jeudi par les militaires lors d'un coup d'Etat à Niamey, selon des informations parues dans la presse.

« On se souviendra que le Secrétaire général a appelé les parties prenantes au Niger à un retour rapide à l'ordre constitutionnel dans le règlement de la crise politique qui s'est développée dans le pays l'année dernière », a ajouté son porte-parole, Martin Nesirky, dans une déclaration publiée à New York.

Le Niger traverse une grave crise politique depuis que Mamadou Tandja, après dix ans de pouvoir, a dissous l'an dernier le Parlement et obtenu une prolongation de son mandat. Selon la presse, il serait à présent aux mains de militaires insurgés qui ont attaqué le palais présidentiel, à Niamey, après un conseil des ministres.

Ban Ki-moon reçoit des rapports réguliers de son Représentant spécial pour l'Afrique de l'Ouest, Said Djinnit, sur la situation dans le pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.