Ban souligne la valeur inestimable des outils de consolidation de la paix

17 février 2010

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé mercredi la communauté internationale à poursuivre son soutien aux instruments de consolidation de la paix mis en place par l'Organisation ces cinq dernières années.

« Au long de sa courte existence, l'architecture de la consolidation de la paix a fait la preuve de sa valeur », a-t-il estimé lors de consultations informelles consacrées à l'examen de cette question au siège des Nations Unies, à New York.

Ces nouveaux instruments, dont la Commission de consolidation de la paix établie en 2005, « ont été créés pour réunir toutes les parties prenantes autour de la table, et pour les maintenir engagées aussi longtemps que nécessaire afin de placer un pays sur la voie de la paix et de la prospérité », a-t-il rappelé.

« Alors que nous regardons devant nous, les Etats membres doivent déterminer comment faire pour que le travail de la Commission soit encore plus tangible, particulièrement au niveau des pays eux-mêmes », a-t-il ajouté.

La Commission de consolidation de la paix travaille actuellement dans quatre pays, le Burundi, la Guinée-Bissau, la République centrafricaine et la Sierra Leone, et ses efforts sont soutenus par le Bureau d'appui à la consolidation de l'ONU, dirigé par la Sous-Secrétaire générale Judy Cheng-Hopkins.

En plus du soutien de la Commission, les pays peuvent obtenir une aide financière du Fonds de consolidation de la paix pour lancer des projets de reconstruction.

« Renforcer la consolidation de la paix nous permettra d'empêcher plus sûrement les pays de replonger dans le conflit », a affirmé Ban ki-moon. « Cela aidera à garantir que les énormes investissements consentis par les Etats membres atteindront les résultats escomptés ».

« L'architecture de la consolidation de la paix est une plateforme inestimable », a-t-il ajouté, avant d'enjoindre la communauté internationale à faire en sorte qu'elle dispose des outils et du soutien politique nécessaire à ses fonctions essentielles.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Maintien de la paix : Il faut envisager une stratégie de sortie dès le début d'une mission

Plusieurs hauts responsables de l'ONU, dont le Secrétaire général, Ban Ki-moon, ont insisté vendredi sur la nécessité pour le maintien de la paix onusien de définir une stratégie de transition et de retrait des opérations dès le début d'une mission, lors d'un débat du Conseil de sécurité.