L'UNESCO appelle à protéger le patrimoine haïtien du pillage

29 janvier 2010
Le palais de justice haïtien endommagé par le séisme.

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a lancé vendredi une campagne pour protéger du pillage le patrimoine mobilier d'Haïti, notamment les collections d'art des musées, galeries et églises endommagés par le séisme du 12 janvier.

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a lancé vendredi une campagne pour protéger du pillage le patrimoine mobilier d'Haïti, notamment les collections d'art des musées, galeries et églises endommagés par le séisme du 12 janvier.

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a écrit mercredi au Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, pour lui demander son soutien afin d'empêcher la dispersion du patrimoine culturel d'Haïti, en « garantissant, autant que possible, la sécurité des sites contenant ces objets ».

Elle lui également demandé d'envisager de recommander au Conseil de sécurité d'adopter une résolution instituant une interdiction temporaire du commerce ou du transfert de biens culturels haïtiens. Elle a aussi suggéré que des institutions telles que Interpol et l'Organisation mondiale des douanes aident à mettre en œuvre une telle interdiction.

Mme Bokova souhaite obtenir le soutien de l'ensemble de la communauté internationale et des professionnels du monde de l'art et des musées pour faire respecter cette interdiction. « Il est particulièrement important de vérifier l'origine des biens culturels qui pourraient être importés, exportés et/ou proposés à la vente, en particulier sur l'Internet », ajoute-t-elle dans sa lettre.

Selon elle, il est important d'empêcher les chasseurs de trésor de fouiller dans les décombres de nombreux sites du patrimoine, dont le Palais présidentiel et la cathédrale de Port-au-Prince, qui se sont effondrés lors du séisme. Les sites menacés comprennent également la ville coloniale du 17e siècle de Jacmel dont l'inscription sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO est prévue.

Le Parc national historique – Citadelle, Sans-Souci, Ramiers, qui est inscrit sur cette liste, semble ne pas avoir souffert de dommages, ainsi que les principaux musées et archives du pays, précise l'UNESCO.

L'UNESCO a déjà aidé à sauvegarder les archives de l'historien d'Haïti George Corvington. Elle contribue aussi aux efforts pour sauver ce qui reste des peintures murales qui décoraient la cathédrale de Port-au-Prince.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.