Le HCR soutient la réforme du droit d'asile prévue par la Grèce

21 janvier 2010

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres, s'est félicité cette semaine des projets du gouvernement grec d'entreprendre une vaste réforme du droit d'asile et s'est engagé à lui apporter tout le soutien de l'organisation.

Lors de réunions avec le Premier Ministre grec George Papandréou, plusieurs membres clé du gouvernement et des experts indépendants, qui se sont tenues à Athènes mardi et mercredi, M. Guterres avait abordé les questions interdépendantes des migrations et de l'asile et du projet de réforme audacieux de la Grèce, a précisé le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) dans un communiqué.

M. Papandréou a souligné la position complexe qu'occupe la Grèce, en tant que point d'entrée dans l'Union européenne (UE) pour les réfugiés et les migrants en situation irrégulière, et a indiqué que gérer cette situation faisait partie de ses priorités absolues.

Il a indiqué que son gouvernement avait la volonté politique de revoir son système d'asile, avec l'intention de le rendre conforme à la Convention de 1951 sur les réfugiés et au droit européen. M. Papandréou a précisé que sa vision était de créer un système d'asile et de migration moderne et efficace qui respecte pleinement les droits de l'homme.

Par le passé, le HCR a plusieurs fois fait état de problèmes dans le système d'asile grec. Le Haut Commissaire s'est cependant félicité du projet du gouvernement d'entreprendre cette vaste réforme dans le cadre d'une approche d'ensemble de l'asile, des migrations et de l'intégration, "qui rendra le système pleinement compatible avec le droit international et la tradition d'hospitalité grecque".

M. Guterres a proposé le soutien complet du HCR et s'est engagé à faire de son mieux pour encourager la solidarité de l'UE pour réaliser cette tâche. Dans l'attente de la mise en œuvre des réformes des dispositions sur l'asile, le HCR maintient cependant la recommandation aux autres pays Européens de ne pas renvoyer des demandeurs d'asile en Grèce (en tant que premier point d'entrée en Europe) sur la base des réglementations de l'Union européenne ou autres.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Grèce : Le HCR demande la fermeture d'un centre pour étrangers

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a exprimé lundi sa préoccupation face à de violents incidents qui se sont produits dans un centre de détention pour étrangers en Grèce, et appelé à sa fermeture.