UNESCO : Le patrimoine haïtien touché par le séisme

20 janvier 2010
Une équipe de sauveteurs cherche des survivants à Port-au-Prince.

Alors que la priorité absolue de la communauté internationale demeure le sauvetage des rescapés et la fourniture vitale d'assistance humanitaire en Haïti après le séisme du 12 janvier, les informations se font plus précises sur l'état du patrimoine historique et architectural haïtien, a indiqué mercredi l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

Alors que la priorité absolue de la communauté internationale demeure le sauvetage des rescapés et la fourniture vitale d'assistance humanitaire en Haïti après le séisme du 12 janvier, les informations se font plus précises sur l'état du patrimoine historique et architectural haïtien, a indiqué mercredi l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

Sont plus particulièrement concernés la ville coloniale de Jacmel dans le Sud, non loin de l'épicentre, ainsi que le Parc national historique et sa citadelle, le palais de Sans Souci, le fort des Ramiers, ces sites étant situés dans le Nord relativement épargné par les secousses, précise l'UNESCO dans un communiqué.

Des informations en provenance de Jacmel font état de dégâts importants. La ville coloniale avait été placée sur la « liste indicative » proposée en 2004 par les autorités haïtiennes à l'UNESCO dans la perspective d'une inscription éventuelle au Patrimoine mondial de cette organisation. Une grande partie des édifices de la ville coloniale bâtie par les Français à la fin du 17e siècle se seraient effondrés.

Quant au Parc national historique, un ensemble datant du début du 19e siècle qui comprend les ruines d'un palais royal ainsi que la plus grande forteresse des Amériques, il semble avoir été en grande partie épargné par le tremblement de terre. Toutefois, l'UNESCO attend d'avoir de plus amples détails sur ce site inscrit au Patrimoine mondial en 1982.

« Le Centre du patrimoine mondial aidera les autorités haïtiennes à évaluer l'étendue des dégâts afin de déterminer les mesures à prendre pour assurer sans tarder la sauvegarde et la restauration des édifices historiques affectés », souligne le communiqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.