Culture arabe : Un poète iraquien et une éditrice polonaise lauréats du Prix Sharjah

18 janvier 2010
Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO.

Le Prix Sharjah 2009 pour la culture arabe a été attribué au poète et calligraphe iraquien Ghani Alani et à l'éditrice et universitaire polonaise Anna Parzymies sur les recommandations d'un jury international qui a examiné 28 candidatures présentées par 21 Etats membres, a annoncé lundi l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

Le Prix Sharjah 2009 pour la culture arabe a été attribué au poète et calligraphe iraquien Ghani Alani et à l'éditrice et universitaire polonaise Anna Parzymies sur les recommandations d'un jury international qui a examiné 28 candidatures présentées par 21 Etats membres, a annoncé lundi l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

Ghani Alani, poète et calligraphe, héritier de l'école de calligraphie de Bagdad, est l'un des grands maîtres de la calligraphie contemporaine. Artiste de réputation internationale, il a exposé son travail dans toutes les grandes capitales du monde. A travers son œuvre, il perpétue la tradition de la calligraphie arabo-musulmane qui représente, dans la culture arabe, la plus haute expression de la connaissance, celle qui réunit les diverses facettes des savoirs. Ce prix est décerné à Ghani Alani pour avoir fait découvrir au public occidental l'art de la calligraphie arabo-musulmane, précise l'UNESCO dans un communiqué.

Anna Parzymies, éditrice et universitaire polonaise est spécialisée dans la culture arabe. En tant que directrice d'une maison d'édition consacrée à la culture arabe, elle a participé à la publication de plus de 80 ouvrages. En 1998, elle a mis en place le Département de l'islam en Europe, à la Faculté d'Etudes orientales de l'Université de Varsovie. Il s'agit de l'une des premières institutions scientifiques en Europe consacrée à la culture et à la population arabo-musulmane dans la région. Ce prix est décerné à Anna Parzymies pour sa contribution inestimable à la promotion de la culture arabe en Pologne.

Le Prix Sharjah – doté de 30.000 dollars pour chaque lauréat - a été proposé par le Sheikh Sultan Bin Mohamed Al-Qassimi et approuvé par le Conseil exécutif de l'UNESCO en 1998, grâce à des fonds offerts par le gouvernement de l'Émirat de Sharjah. D'abord décerné tous les deux ans, il est annuel depuis 2003 et vise à distinguer des personnalités, groupes ou institutions ayant contribué de manière significative au développement, à la diffusion et à la promotion de la culture arabe dans le monde, ainsi qu'à la préservation et à la revitalisation du patrimoine culturel immatériel arabe.

Le Prix sera remis par la directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, au cours d'une cérémonie qui aura lieu au siège de l'UNESCO à Paris le 9 février.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.