L'ONU durement frappée par le séisme à Port-au-Prince

13 janvier 2010

La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) a été durement frappée à Port-au-Prince par le tremblement de terre du 12 janvier, 16 employés étant décédés, 56 blessés et 150 portés disparus, selon un bilan provisoire mercredi soir.

La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) a été durement frappée à Port-au-Prince par le tremblement de terre du 12 janvier, 16 employés étant décédés, 56 blessés et 150 portés disparus, selon un bilan provisoire mercredi soir.

« Il s'agit de l'un des jours les plus tragiques pour les missions de maintien de la paix de l'ONU », a déclaré mercredi le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Alain Le Roy, lors d'une conférence de presse au siège des Nations Unies à New York.

Le séisme a détruit les deux hôtels qui abritaient les bureaux de la mission de l'ONU et où logeait aussi une partie du personnel civil.

L'ONU ne disposait que d'un bilan provisoire de ses victimes mercredi soir. Les personnes décédées sont onze casques bleus brésiliens, trois jordaniens, un Argentin et un Tchadien. Sur les 9.000 membres de la MINUSTAH, 3.000 se trouvent dans la région de Port-au-Prince.

Par ailleurs, l'ONU était sans nouvelle de quelque 150 personnes. Parmi celles-ci se trouvent les numéros un et deux de la MINUSTAH, le Représentant spécial du Secrétaire général Hédi Annabi et son adjoint Luiz Carlos da Costa. Ils se trouvaient tous deux semblent-ils dans l'hôtel Christopher abritant la MINUSTAH. L'ONU estime qu'une centaine d'employés au total étaient toujours dans les locaux au moment du séisme, en fin d'après-midi mardi.

Une dizaine de personnes ont été extraites vivantes des décombres de l'hôtel Christopher ainsi que de l'hôtel Montana où vivait une partie du personnel. D'autres locaux de l'ONU ont été touchés. Ainsi, on est aussi sans nouvelle d'une dizaine de personnes qui se trouvaient dans un bâtiment adjacent au siège du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) qui abrite aussi plusieurs autres agences de l'ONU.

Le Secrétaire général a dépêché sur place son ancien représentant en Haïti, Edmond Mulet, et actuel numéro deux des opérations de maintien de la paix, qui prendra la direction de la MUNUSTAH à compter de jeudi.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Haïti : Les casques bleus ont fêté Noël avec des enfants

C'est devenu une tradition. La période de Noël est pour les casques bleus de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) synonyme de fête et d'activités à vocation humanitaire au bénéfice des enfants haïtiens les plus défavorisés. Cette année, ils ont fait le déplacement dans des établissements scolaires ou des orphelinats pour apporter un peu de joie dans le cœur des enfants.