Le Conseil de sécurité pour plus de coopération avec les organisations régionales

13 janvier 2010

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est déclaré mercredi en faveur d'une coopération resserrée entre l'ONU et les organisations régionales et sous régionales estimant que cela pouvait améliorer la sécurité collective.

Dans une déclaration lue par la Présidence du Conseil lors d'une séance sur ce thème, le Conseil souligne « l'importance qu'il y a à établir des partenariats efficaces entre l'Organisation des Nations Unies et les organisations régionales et sous-régionales ».

Le Conseil envisage « de prendre d'autres mesures en vue de rendre plus étroite et plus concrète la coopération entre l'ONU et les organisations régionales et sous-régionales dans les domaines de l'alerte rapide en cas de conflit, de la prévention des conflits ainsi que de l'établissement du maintien et de la consolidation de la paix, et de veiller à la cohérence, la synergie et l'efficacité collective de leurs efforts ».

Les membres du Conseil reconnaissent notamment « l'importance du rôle que les organisations régionales et sous-régionales jouent dans le règlement pacifique des différends d'ordre local et dans la diplomatie préventive » et jugent qu'il importe de tirer parti des capacités et des potentialités de ces organisations à cet égard.

Le Conseil invite « le Secrétariat de l'ONU et toutes les organisations régionales et sous-régionales dotées de moyens de maintien de la paix à resserrer leur collaboration et à réfléchir à la façon de mettre celle-ci plus efficacement au service de l'exécution des mandats de l'ONU et de la réalisation de ses objectifs ». Il juge en particulier qu'il est important que l'Union africaine améliore ses moyens de maintien de la paix et tire un meilleur parti de l'appui apporté par la communauté internationale.

De son côté, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a indiqué devant le Conseil de sécurité que la crise avait souligné le caractère essentiel de la coopération entre l'ONU et les organisations régionales.

Personne ne peut échapper au partage du fardeau, a-t-il averti, avant d'évoquer le séminaire de réflexion auquel il a participé cette semaine près de New York avec les chefs des organisations régionales. « Nous avons conscience de tout le potentiel que nous pourrons réaliser ensemble, mais il nous reste encore beaucoup à faire, » a-t-il dit.

Le Secrétaire général a évoqué les programmes mis en place par l'ONU avec l'Union africaine en Somalie et au Darfour, ainsi que les efforts collectifs en Guinée et en Mauritanie.

Il a également signalé son intention de renforcer la collaboration entre l'ONU et l'Union européenne. Mais la coopération n'est pas une fin en soi et la réussite dépend des mécanismes mis en place, a prévenu M. Ban.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban à un séminaire sur la coopération entre l'ONU et les organisations régionales

Les Nations Unies et les organisations régionales entendent approfondir leur coopération en matière de maintien de la paix, de prévention des conflits et de gestion des crises et ce thème est au centre d'un séminaire de réflexion convoqué pendant deux jours près de New York par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.