Haïti : Ban très inquiet pour la population après un séisme dévastateur

12 janvier 2010

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Alain Le Roy, se sont déclarés mardi soir très préoccupés pour la population haïtienne après qu'un puissant tremblement de terre de magnitude 7,0 a frappé l'île des Caraïbes.

"Mon coeur va à la population d'Haïti après ce tremblement de terre dévastateur. En ce moment de tragédie, je suis très préoccupé pour la population d'Haïti et également pour les employés des Nations Unies qui servent là-bas. Je reçois des informations préliminaires et suis de près la situation", a dit M. Ban dans un communiqué.

M. Le Roy a également exprimé "sa profonde inquiétude suite au tremblement de terre catastrophique" en Haïti.

"Le Département des Operations de Maintien de la paix est en train de se renseigner sur l'ampleur des dégâts ainsi que la situation du personnel onusien. Le contact avec le terrain est particulièrement difficile du fait que les réseaux de communication en Haïti ont été coupés par le tremblement de terre", a dit M. Le Roy dans un communiqué.

"Pour l'instant, le sort d'un grand nombre de personnel reste à déterminer. Les Nations Unies confirment que le siège de la Mission de Stabilisation des Nations Unie en Haïti (MINUSTAH) a subi des dégâts considérables tout comme d'autres installations des Nations Unies. Des informations supplémentaires seront fournies dès qu'elles seront disponibles", a-t-il ajouté.

Selon la presse, le tremblement de terre d'une magnitude de 7,0 a frappé Haïti peu après 17h00 heures locales, l'épicentre du séisme se trouvant à 16 kilomètres environ au sud-ouest de la capitale Port-au-Prince.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les prochaines élections en Haïti seront capitales pour la stabilité, selon la MINUSTAH

Les scrutins législatif et présidentiel prévus cette année en Haïti revêtent une importance capitale pour l'avenir du processus démocratique et pour la consolidation de la stabilité dans ce pays, a déclaré le chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti, Hedi Annabi.