Albanie : L'ONU participe aux efforts pour aider les victimes d'inondations

11 janvier 2010

Les Nations Unies vont apporter leur aide à l'Albanie confrontée à des inondations qui ont déjà entraîné l'évacuation de plus de 4.000 personnes dans le nord du pays et en menacent 20.000 autres, a indiqué lundi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires.

Les Nations Unies vont apporter leur aide à l'Albanie confrontée à des inondations qui ont déjà entraîné l'évacuation de plus de 4.000 personnes dans le nord du pays et en menacent 20.000 autres, a indiqué lundi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et OCHA se préparent à aider les familles affectées en leur donnant de l'argent pour qu'elles s'achètent de la nourriture et d'autres biens de première nécessité.

La plupart des évacués se sont installés chez des parents, tandis que les autres dorment dans des hôtels et des dortoirs d'étudiants mis à leur disposition. Des abris temporaires pouvant accueillir environ 4.000 personnes sont disponibles à proximité des zones touchées.

Un responsable de l'Équipe des Nations Unies pour l'évaluation et la coordination en cas de catastrophe (UNDAC) est déjà arrivé en Albanie et un second doit être sur place mardi pour se joindre à une équipe d'experts de l'Union européenne.

Les inondations ont été causées par des pluies torrentielles depuis la fin décembre. La situation est aggravée par les niveaux élevés de trois grands barrages sur le fleuve Drin, qui ont conduit les autorités à lâcher de grandes quantités d'eau pour des raisons de sécurité.

Les régions de Shkodra et Lezha sont les plus affectées. Environ 10.270 hectares de terres agricoles ont été inondées et près de 10.000 têtes de bétail sont menacées. En raison des importants dégâts causés au système d'adduction d'eau, beaucoup de gens dans les zones inondées n'ont plus accès à de l'eau potable.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

REPORTAGE : A l'annonce d'une catastrophe, les premières heures de mobilisation des Nations Unies

Il était deux heures du matin en ce 26 décembre 2004, au siège de l'Organisation des Nations Unies à Genève, lorsque la nouvelle qu'un énorme tremblement de terre avait ébranlé le fond de l'Océan Indien est tombée. L'officier des Nations Unies de permanence cette nuit-là, Arjun Katoch, se souvient qu'un an plus tôt, jour pour jour, un tremblement de terre avait dévasté la ville de Bam, en Iran.