Iraq : La fusillade impliquant Blackwater ne doit pas rester impunie, selon des experts

7 janvier 2010

Le Groupe de travail des Nations Unies sur l'utilisation de mercenaires a appelé jeudi les gouvernements des Etats-Unis et d'Iraq à coopérer pour s'assurer que ne reste pas impunie une fusillade à Bagdad en 2007 dans laquelle avaient été impliqués des employés de la société privée de sécurité américaine Blackwater.

Dans un communiqué, le Groupe de travail, qui est composé de cinq experts indépendants, note avec intérêt la décision des autorités iraquiennes de poursuivre Blackwater devant des tribunaux aux Etats-Unis et en Iraq. Cette fusillade avait fait 17 morts et 20 blessées, dont plusieurs grièvement atteints.

L'Iraq a annoncé sa décision après qu'un juge fédéral américain eut décidé d'abandonner les poursuites contre cinq employés de Blackwater en raison d'un vice de procédure. Le gouvernement américain a la possibilité de faire appel de cette décision du juge, souligne le communiqué.

Selon la presse, les cinq employés de Blackwater sont accusés, lors d'une mission pour le département d'État, d'avoir ouvert le feu aveuglément sur des passants sur la place Nissour, à Bagdad, en septembre 2007. Il s'était agi de l'une des fusillades les plus sanglantes survenues en Iraq et ayant impliqué une compagnie de sécurité privée.

« Nous respectons l'indépendance du système judiciaire des Etats-Unis et les exigences d'une procédure en bonne et due forme, mais nous sommes très préoccupés par le fait que la récente décision de rejeter l'affaire contre les employés de Blackwater ne conduise à une situation où personne ne serait tenu responsable de graves violations des droits de l'homme », a déclaré Mme Shaista Shameem, qui dirige le Groupe de travail.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.