Népal : L'ONU exprime de sérieuses réserves concernant la promotion d'un général

28 décembre 2009

Le représentant au Népal du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH), Richard Bennett, a exprimé ce week-end de sérieuses réserves concernant la promotion controversée d'un général soupçonné d'être lié à des violations des droits de l'homme il y a quelques années.

Le représentant au Népal du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH), Richard Bennett, a exprimé ce week-end de sérieuses réserves concernant la promotion controversée d'un général soupçonné d'être lié à des violations des droits de l'homme il y a quelques années.

Le bureau du HCDH a noté que la promotion du général Toran Jung Bahadur Singh au rang de numéro deux de l'armée népalaise faisait l'objet d'une large opposition.

Le HCDH a publié un rapport en 2006 sur la torture, la détention arbitraire et les disparitions en 2003-2004 dans les casernes de Maharajgunj qui étaient sous le contrôle d'un bataillon dirigé par le général Singh, lors de la guerre civile entre les forces gouvernementales et les Maoïstes.

Le rapport concluait que le général Singh « savait ou aurait dû être au courant de ces agissements » et recommandait la suspension de leurs responsabilités officielles des personnes éventuellement liées, directement ou indirectement, aux violations des droits de l'homme, pendant l'enquête judiciaire.

« Ceux qui sont impliqués dans les violations des droits de l'homme commises par des membres de la 10e Brigade en 2003 et en 2004 quand le général Singh était aux commandes, ne devraient pas être promus avant l'achèvement d'une enquête complète, transparente et impartiale », a déclaré M. Bennett. « Cela renforcerait, au lieu de diminuer, le prestige de l'armée népalaise dans le pays et à l'étranger », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Népal : le Haut-Commissariat aux droits de l'homme lance un appel au calme.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme a appelé chacun à la retenue lundi, à la suite d'affrontements entre la police et des manifestants au premier jour d'une grève générale à l'appel du Parti communiste unifié (maoïste).