Le Conseil de sécurité impose des sanctions à l'Erythrée

23 décembre 2009

Le Conseil de sécurité a instauré mercredi un nouveau régime de sanctions contre l'Érythrée, accusée de soutenir des groupes armés somaliens, de déstabiliser le gouvernement fédéral de transition au pouvoir à Mogadishu, et de refuser de régler son différend frontalier avec la République de Djibouti.

Présentée par l'Ouganda, la résolution 1907 a été adoptée par 13 voix pour, une contre (Jamahiriya arabe libyenne) et une abstention (Chine). Le Conseil de sécurité a ainsi décidé que tous les Etats Membres devaient prendre immédiatement les mesures nécessaires pour interdire la vente ou la fourniture d'armements à l'Érythrée, ainsi que toute assistance technique ou de formation.

Les Etats Membres doivent geler immédiatement les fonds se trouvant sur leur territoire et qui sont détenus ou contrôlés directement ou indirectement par des individus ou entités désignés par le Comité du Conseil de sécurité. Les dispositions de la résolution s'appliquent notamment aux hauts responsables politiques et militaires érythréens, aux entités gouvernementales et paraétatiques et aux entités privées appartenant à des nationaux érythréens vivant sur le territoire érythréen ou à l'extérieur.

Ces personnes et entités sont désignées par le Comité comme fournissant, notamment, un appui depuis l'Érythrée à des groupes d'opposition armés qui visent à déstabiliser la région.

Par ailleurs, le Conseil de sécurité se déclare à nouveau gravement préoccupé par le fait que l'Érythrée refuse de dialoguer avec Djibouti, rejette toute médiation y compris les efforts du Secrétaire général de l'ONU.

Une précédente résolution (1844 de 2008) imposait déjà des mesures contre les personnes et les entités se livrant ou apportant un appui à des actes menaçant la paix, la sécurité ou la stabilité de la Somalie, ayant agi en violation de l'embargo sur les armes ou faisant obstacle à l'acheminement de l'aide humanitaire destinée à ce pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Conseil de sécurité entend un exposé sur la mise en œuvre des sanctions contre l'Iran

Le Président du Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1737 (2006) et Représentant permanent du Japon auprès des Nations Unies, Yukio Takasu, a fait jeudi un exposé aux membres du Conseil de sécurité sur l'application de sanctions contre la République islamique d'Iran dans le domaine de la non-prolifération nucléaire et balistique.