Humanitaire : 424 millions de dollars promis au Fonds central d'intervention

9 décembre 2009

Le Fonds central d'intervention pour les urgences humanitaires (CERF), l'un des principaux outils de la communauté internationale pour faire face à la survenue de catastrophes inattendues, s'est vu promettre mercredi 424 millions de dollars de dons pour 2010, un montant record pour cette institution.

Ces promesses de dons de la part de 63 donateurs sont supérieures de quelque 50 millions de dollars à celles faites l'an dernier lors de la précédente conférence annuelle de haut niveau sur le CERF organisée par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au siège de l'ONU à New York.

« L'an prochain, nous ne savons pas exactement de quelle manière la combinaison des conflits, du changement climatique, de la démographie, ainsi que le ralentissement économique mondiale conspireront pour créer des besoins d'urgence », a dit le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. « Mais nous savons que nous aurons à faire face à de tels défis et que le CERF constituera un élément important de la réponse », a-t-il ajouté à l'ouverture de cette conférence.

Cette année, cinq nouveaux donateurs se sont manifestés – Madagascar, Mauritanie, Fédération de Russie, Singapour et Ordre souverain de Malte. En outre, certains Etats membres – Andorre, Namibie et Samoa – ont assuré qu'ils contribueraient, sans être en mesure toutefois de préciser à quelle hauteur.

Par ailleurs, plusieurs bailleurs traditionnels ont augmenté leur contribution de manière significative, notamment la Belgique, le Brésil, Israël, l'Italie, le Luxembourg et les Etats-Unis. Un donateur privé – Western Union – s'est engagé à augmenter sa contribution de 50%.

John Holmes, Secrétaire général adjoint chargé des affaires humanitaires et coordonnateur des secours d'urgence, qui présidait la réunion, s'est félicité de ce résultat. « Le CERF est essentiel dans notre capacité à assister rapidement plusieurs millions de personnes de part le monde, en nous permettant de mener des activités immédiates de sauvetage partout et à tout moment là où c'est nécessaire ».

L'Assemblée générale de l'ONU a fixé l'objectif annuel de réunir 500 millions de dollars pour le CERF, deux tiers étant réservés aux catastrophes soudaines et un tiers aux crises négligées. A ce jour, il a permis de conduire des opérations d'urgence dans 75 pays et territoires pour un montant total de 1,4 milliard de dollars américains. Il a aussi permis de rééquilibrer l'inégale distribution d'aide dans le monde en secourant des millions de personnes se débattant dans des crises oubliées du reste de l'humanité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.