La situation humanitaire au Zimbabwe s'est améliorée mais demeure fragile

9 décembre 2009
Les enfants zimbabwéens jouent à l'extérieur de leur salle de classe.

La situation humanitaire s'est améliorée au Zimbabwe mais elle demeure fragile, a constaté la Sous-Secrétaire générale chargée des affaires humanitaires, Catherine Bragg, au terme d'un séjour de trois jours au Zimbabwe.

Mme Bragg, qui est aussi vice-coordinatrice de l'aide d'urgence, s'était précédemment rendue en février dernier au Zimbabwe. Avec les autorités et avec les humanitaires, elle avait alors conçu un plan visant à redresser la situation qui a porté ses fruits.

Elle a toutefois averti que « les gains récents pouvaient être aisément balayés en cas d'un coup dur soudain ». Elle a constaté que « la communauté internationale avait été généreuse avec le peuple du Zimbabwe » en fournissant pour 642 millions de dollars d'aide humanitaire en 2009. Elle a émis l'espoir que cet effort se poursuivrait l'an prochain, les besoins étant estimés à 378 millions.

Mme Bragg a rencontré le Premier ministre Morgan Tsvangirai et cinq de ses ministres qui ont exprimé leur reconnaissance envers le soutien accordé par l'ONU et d'autres partenaires pour leur action humanitaire. Catherine Bragg, tout en reconnaissant l'importance de la priorité gouvernementale au redressement et au développement du pays, a souligné que l'assistance humanitaire ne devait pas être négligée. Elle est en effet essentielle pour les communautés les plus vulnérables, a-t-elle observé.

Elle a indiqué que le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) continuerait de travailler avec les autorités locales afin de coordonner la fourniture de l'aide tant aux niveaux national que local.

Lors de son séjour, Mme Bragg s'est rendu en province où elle a pu s'informer sur plusieurs projets en cours. Elle a notamment visité un hôpital de district qui a pré-positionné des stocks de médicaments en cas d'épidémie de choléra.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.