Iraq : L'ONU condamne des attentats qui ont fait plus de 120 morts à Bagdad

8 décembre 2009

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité ont condamné dans les termes les plus vifs mardi des attentats survenus ce même jour à Bagdad, en Iraq, et qui ont fait au moins 120 morts et un nombre considérable de blessés.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité ont condamné dans les termes les plus vifs mardi les attentats survenus ce même jour à Bagdad, en Iraq, et qui ont fait au moins 120 morts et un nombre considérable de blessés.

M. Ban a ajouté qu'aucune cause ne pouvait justifier de tels actes à l'encontre de civils. Il a estimé que ces attentats semblaient chercher à perturber le processus électoral et le processus politique en général en cours dans le pays.

Dans un communiqué de presse, les membres du Conseil ont pour leur part "souligné la nécessité de traduire en justice ceux qui ont perpétré, organisé, financé et commandité ces actes de terrorisme inqualifiables".

Le Secrétaire général et le Conseil de sécurité ont présenté leurs condoléances aux proches des victimes, souhaitant un prompt rétablissement aux personnes atteintes dans leur chair par ces actes criminels.

Ban Ki-moon a appelé le peuple iraquien à demeurer vaillant face à ces attentats et à aller de l'avant dans ses efforts déterminés pour parvenir à la réconciliation nationale. M. Ban a renouvelé le soutien et l'engagement de l'ONU à cet égard.

Selon la presse, cinq attentats dont deux auraient été commis par des kamikazes ont visé des bâtiments gouvernementaux de la capitale iraquienne, notamment le nouveau siège du ministère des finances et la Cour d'appel. Le bilan des blessés approcherait les 400 personnes, selon la police et les hôpitaux.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.