Népal : L'ONU appelle à la retenue après des violences

7 décembre 2009

Le bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) au Népal a appelé lundi le gouvernement et le Parti communiste unifié du Népal-maoïste à agir avec retenue après des violences qui ont fait quatre morts lors d'expulsions.

Le bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) au Népal a appelé lundi le gouvernement et le Parti communiste unifié du Népal-maoïste à agir avec retenue après des violences qui ont fait quatre morts lors d'expulsions.

Les forces de l'ordre sont accusées d'avoir usé de manière excessive de la force lors de ces expulsions, ce qui aurait entraîné la mort de trois personnes. Les individus ayant résisté aux expulsions sont de leur côté accusés d'avoir utilisé des armes traditionnelles, dont des haches, qui auraient causé la mort d'un policier. Quarante-et-un civils et neuf policiers ont également été blessés.

Le HCDH vérifie ces allégations.

Les expulsions ont été menées dans la région de la forêt de Dudhejhari, dans le district de Kailali, dans l'est du Népal, à la demande du Bureau de la forêt du district.

Le HCDH a incité le gouvernement et les Maoïstes à éviter que d'autres violences se produisent, alors que la situation est fragile dans la région.

« A travers notre présence sur place, nous surveillons la situation et sommes entrés en contact avec les acteurs sur le terrain pour minimiser les risques d'autres violences », a déclaré le représentant du HCDH au Népal, Richard Bennett.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.