HCR : Appel humanitaire en faveur de la militante sahraouie Aminatou Haidar

4 décembre 2009

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, a lancé vendredi un appel humanitaire concernant la militante sahraouie Aminatou Haidar, en grève de la faim à l'aéroport de Lanzarote, aux Canaries, depuis le 16 novembre.

« Eu égard à la dégradation rapide de l'état de santé de Mme Aminatou Haidar, de Laayoune, en grève de la faim à l'aéroport de Lanzarote depuis le 16 novembre, le Haut Commissaire lance un appel en vertu des bons offices du HCR et, pour des motifs purement humanitaires, aux gouvernements des deux Etats directement concernés, l'Espagne et le Maroc, afin d'envisager toute mesure pouvant faciliter son transfert et sortir de l'impasse actuelle », a dit le HCR dans un communiqué.

Selon la presse, Aminatou Haidar fait une grève de la faim après s'être vue refuser de monter à bord d'un avion en direction d'El Ayoun, au Sahara occidental, parce qu'elle a renoncé à son passeport marocain.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'était préoccupé de son sort la semaine passée.

Le Maroc et le Front Polisario s'affrontent sur le Sahara occidental depuis la fin de la domination espagnole sur ce territoire en 1976. La Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) est chargée de surveiller le cessez-le-feu conclu en 1991 entre le Maroc et le Front Polisario et d'organiser un référendum d'autodétermination.

Le Maroc a présenté un plan pour l'autonomie du Sahara occidental, alors que la position du Front Polisario est que le statut final du territoire devrait être décidé lors d'un référendum incluant l'indépendance comme option.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Sahara occidental : Ban préoccupé par les tensions entre le Maroc et le Front Polisario

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, est préoccupé par les tensions croissantes entre le Maroc et le Front Polisario, tensions qui se sont accrues avec la récente détention de plusieurs groupes de militants sahraouis et le sort de la militante sahraouie Aminatou Haidar, a déclaré mardi sa porte-parole.