Ban salue la constante volonté de dialogue des dirigeants chypriotes

3 décembre 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, se félicite dans un rapport publié jeudi de la constante volonté de dialogue entre le dirigeant chypriote grec, Demetris Christophias, et son homologue chypriote turc, Mehmet Ali Talat, depuis l'accord sur des négociations du 21 mars 2008.

Cependant, l'évolution des pourparlers, sous les auspices de l'ONU, entre les deux hommes connaît des difficultés persistantes sur la question historique du partage des biens et propriétés foncières et la question de la sécurité aux frontières et du territoire.

En revanche, le rapport enregistre avec un optimisme mesuré que les parties chypriotes grec et turc semblent s'accorder sur le point essentiel de la constitution d'un gouvernement fédéral composée de deux Etats constitutifs égaux entre eux. « L'objectif est ambitieux mais réalisable », ajoute le Secrétaire général de l'ONU.

Par ailleurs, M. Ban loue les efforts du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour faire face aux besoins d'approvisionnement et de rationnement de l'eau à Chypre touchant les deux communautés. Le PNUD joue également un rôle de réformateur sur l'ensemble de l'île en renforçant la participation des femmes des deux communautés dans le processus de paix.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Chypre : Ban demande de proroger de six mois le mandat de la force de l'ONU

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, demande dans un rapport publié mercredi que le mandat de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre soit prorogé de six mois, jusqu'à 15 juin 2010, estimant que la Force continue de jouer un rôle essentiel et privilégié sur l'île.