Suisse : L'interdiction de construire des minarets est discriminatoire - experte

30 novembre 2009

Une experte indépendante auprès des Nations Unies, Asma Jahangir, a regretté lundi le résultat d'un vote en Suisse qui a interdit la construction de minarets, considérant qu'il s'agissait d'une discrimination claire à l'égard de la communauté musulmane.

“J'ai de sérieuses inquiétudes quant aux conséquences négatives que le résultat du vote aura sur la liberté de religion ou de conviction des membres de la communauté musulmane en Suisse. En effet, une interdiction sur les minarets équivaut à une restriction disproportionnée sur la liberté de manifester sa religion et constitue une discrimination claire contre les membres de la communauté musulmane en Suisse”, a dit Mme Jahangir, Rapporteuse spéciale sur la liberté de religion ou de conviction.

Il y a un mois de cela, le Comité des droits de l'homme de l'ONU avait également indiqué qu'une telle interdiction serait contraire aux obligations en droits de l'homme de la Suisse.

Mme Jahangir a ajouté que “ce vote nous rappelle qu'aucune société n'est à l'abri de l'intolérance religieuse. Il est donc plus que jamais nécessaire de continuer à sensibiliser et à éduquer les gens à propos de la diversité religieuse qui permet à toutes les sociétés d'adopter une attitude ouverte et progressive à l'égard des croyances des autres communautés ».

« C'est de cette façon que nous pourrons éliminer les racines des peurs irrationnelles à l'encontre des musulmans. Malheureusement, ces peurs ont été largement exploitées pour des raisons politiques en Suisse », a prévenu l'experte.

La Rapporteuse a souligné que la Suisse avait ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Ainsi, la Suisse doit protéger et garantir le respect pour la liberté de pensée, de conscience et de religion. “J'en appelle dès lors vivement aux autorités suisses de se conformer à toutes leurs obligations internationales et de prendre toutes les mesures nécessaires afin de protéger pleinement le droit à la liberté de religion ou de conviction des membres de la communauté musulmane”, a conclu la Rapporteuse spéciale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Un Belge et un Pakistanais reçoivent un prix pour la promotion de la tolérance

Le Belge François Houtart et le Pakistanais Abdul Sattar Edhi se sont vus décerner mardi le Prix UNESCO Madanjeet Singh 2009 pour la promotion de la tolérance et de la non-violence par le directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Koïchiro Matsuura, qui a décidé de suivre la recommandation unanime du jury international.