L'AIEA appelle à Téhéran à suspendre les travaux de construction sur un site nucléaire

27 novembre 2009

L'Agence internationale à l'énergie atomique (AIEA) a appelé vendredi l'Iran à suspendre immédiatement la construction d'un site d'enrichissement de l'uranium dont Téhéran a récemment reconnu l'existence, et à coopérer davantage pour résoudre toutes les questions en suspens liées à son programme nucléaire.

Dans une résolution adoptée vendredi à Vienne, le Conseil des gouverneurs de l'AIEA a appelé aussi l'Iran à clarifier quel est l'objectif du site d'enrichissement situé à Qom. Des inspecteurs de l'ONU ont visité le site le mois dernier après que l'Iran a reconnu son existence en septembre.

En outre, l'AIEA "appelle l'Iran à confirmer, comme l'a demandé l'Agence, que l'Iran n'a pas décidé de construire ou d'autoriser la construction d'une autre installation nucléaire dont l'existence n'a pas encore été signalée à l'Agence".

L'adoption de cette résolution intervient au lendemain de propos du directeur général sortant de l'AIEA, Mohamed ElBaradei, qui a estimé devant le Conseil des gouverneurs que l'AIEA était confrontée à une impasse avec l'Iran.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'AIEA confrontée à une impasse avec l'Iran, selon ElBaradei

Le directeur général de l'Agence internationale à l'énergie atomique (AIEA), Mohammed ElBaradei, a estimé jeudi être confronté à une impasse avec l'Iran et a appelé Téhéran à discuter avec l'agence des Nations Unies pour résoudre les questions en suspens liées à son programme nucléaire.