Appel à une action concrète contre les meurtres de journalistes

16 novembre 2009

Les participants du quatrième Forum mondial des médias électroniques (WEMF 4) à Mexico ont appelé ce week-end à une action concrète et durable pour faire face aux meurtres de journalistes en temps de paix et de guerre.

« La plupart des journalistes ne sont pas tués dans des zones de guerre mais dans leurs propres pays alors qu'ils essaient de faire jaillir la lumière de la vérité des recoins les plus sombres de leurs sociétés », ont dit les participants du Forum dans une déclaration adoptée à l'unanimité à la fin d'une réunion de deux jours.

Il y a eu plus de journalistes tués au Mexique cette année que dans n'importe quel autre pays de l'hémisphère nord, la plupart en raison de leurs reportages sur le trafic de drogue et la corruption qui y est associée.

La déclaration du Forum insiste sur la responsabilité des gouvernements à assurer la sécurité de tous leurs citoyens, dont les membres des médias. « Ils ont la responsabilité de protéger ces citoyens, de poursuivre leurs meurtriers et de garantir la liberté d'expression », ajoute la déclaration.

Lors du Forum, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies à la communication et à l'information, Kiyo Akasaka, a exprimé l'inquiétude de l'ONU concernant la sécurité des journalistes à travers le monde et a souligné la nécessité de garantir la liberté d'opinion et d'expression.

« Votre vigilance continue dans ce domaine et la protection de ce droit humain sont essentielles pour l'avenir et l'expansion d'une société de l'information », a-t-il déclaré.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO condamne le meurtre d'un journaliste mexicain

Le directeur général sortant de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Koïchiro Matsuura, a condamné vendredi le meurtre du journaliste mexicain Vladimir Antuna Garciá dont le corps sans vie a été retrouvé le 2 novembre à Durango.