Grèce et ARYM (Macédoine) : Discussions sur la question du nom

13 novembre 2009

L'Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour les pourparlers entre la Grèce et l'Ancienne république yougoslave de Macédoine (ARYM), Matthew Nimetz, a rencontré jeudi à New York le négociateur grec sur la « question du nom » de l'ARYM et devait avoir un entretien vendredi avec le négociateur de Skopje.

Lors de leur rencontre, le négociateur grec, Adamantios Vassilakis, a présenté à M. Nimetz l'approche du nouveau gouvernement grec concernant la « question du nom ». Il a dit qu'Athènes souhaitait régler cette question et négocier une solution durable, a précisé vendredi la porte-parole du Secrétaire général.

M. Vassilakis a également indiqué quels étaient les paramètres généraux d'une solution jugée acceptable par la Grèce, a-t-elle ajouté. La Grèce refuse que l'ARYM se fasse appeler Macédoine, estimant que ce nom appartient au patrimoine grec.

Matthew Nimetz devait discuter vendredi des positions du gouvernement de l'Ancienne république yougoslave de Macédoine avec le négociateur Zoran Jolevski.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ex-République yougoslave de Macédoine attaque la Grèce devant la CIJ

L'ex-République yougoslave de Macédoine a introduit mardi une instance devant la Cour internationale de Justice (CIJ) contre la Grèce, alléguant d'une «violation flagrante » d'un accord conclu le 13 septembre 1995, après que la Grèce a opposé son veto à sa candidature à l'OTAN, en raison de son nom.