Madagascar : Ban salue l'accord de partage de pouvoir

9 novembre 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué l'accord de partage de pouvoir auquel sont parvenus les quatre principaux dirigeants malgaches à Addis Abeba et les a appelés à inaugurer rapidement le gouvernement d'unité nationale.

Le Secrétaire général les appelle également « à mettre en place les institutions transitoires prévues dans les accords de Maputo », a ajouté sa porte-parole dans une déclaration publiée samedi.

« Les Nations Unies continueront à soutenir Madagascar à travers le processus de transition et au-delà, et à travailler étroitement avec l'Equipe de médiation conjointe sur Madagascar, présidée par l'ancien Président du Mozambique, Joaquim Chissano », a-t-elle encore dit.

Selon la presse, les principaux dirigeants politiques malgaches ont signé samedi à Addis Abeba un accord sur le partage du pouvoir pendant la transition qui doit conduire à des élections fin 2010, au terme de plusieurs heures de négociations sur la répartition des ministères.

L'actuel homme fort de Madagascar, Andry Rajoelina, le président déchu Marc Ravalomanana, et les anciens présidents Didier Ratsiraka et Albert Zafy, ont paraphé "l'acte additionnel" aux accords de Maputo signés le 9 août sous le l'équipe de la médiation et dans lequel toutes les parties s'engageaient à former un gouvernement d'unité nationale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Madagascar : Ban salue les progrès en vue d'un gouvernement d'union

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est félicité mercredi des progrès réalisés à Madagascar en vue de la formation d'un gouvernement d'union nationale et a appelé les dirigeants malgaches à conclure rapidement les négociations en vue de la nomination des membres du gouvernement de transition et à faire les concessions nécessaires pour assurer un bon déroulement du processus de transition.