Afghanistan : Ban encourage le Président Karzaï à lutter contre la corruption

3 novembre 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a indiqué mardi qu'il avait insisté auprès du Président afghan réélu Hamid Karzaï sur la nécessité de lutter contre la corruption, lors de sa visite lundi en Afghanistan.

« Alors qu'il va diriger son pays pour un deuxième mandat de président, je l'ai appelé à prendre toutes les mesures nécessaires et d'abord à répondre aux attentes du peuple afghan et de la communauté internationale », a dit M. Ban lors d'une conférence de presse à Londres, à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre britannique Gordon Brown.

« Cela veut dire garantir une bonne gouvernance, dont l'éradication des pratiques de corruption qui prévalent en Afghanistan ; contrôler le trafic de drogue ; former un gouvernement d'unité avec des ministres expérimentés et tendre la main à tous les groupes ethniques et à tous les dirigeants politiques et religieux », a-t-il ajouté. « J'ai demandé en particulier au Président Karzaï de travailler avec tous les dirigeants politiques qui étaient candidats à l'élection présidentielle, dont le Dr Abdullah Abdullah ».

Le Secrétaire général a également souligné qu'il avait rencontré le Dr Abdullah Abdullah lors de sa visite lundi à Kaboul et qu'il lui avait demandé « d'agir comme un dirigeant politique responsable, qui a remporté plus de 30% du vote populaire afghan ».

Ban Ki-moon a répété que les Nations Unies ne se laisseraient pas découragées par l'attaque sanglante qui a tué cinq employés de l'ONU la semaine dernière à Kaboul.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban à Kaboul après l'attaque sanglante qui a visé l'ONU

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon est arrivé lundi à Kaboul, en Afghanistan, pour rencontrer le personnel des Nations Unies après l'attaque sanglante qui a visé la semaine dernière l'Organisation.