Création d'un groupe d'experts sur le financement d'une gestion durable des forêts

2 novembre 2009

Le Forum des Nations Unies sur les forêts a décidé de créer un groupe spécial intergouvernemental d'experts chargé de réfléchir au financement d'une gestion durable des forêts.

La résolution, adoptée vendredi à l'unanimité par le Forum réuni en plénière, demande également à ce groupe d'experts de faire des propositions sur la mise en œuvre de l'instrument juridiquement non contraignant afin de parvenir à l'établissement d'un mécanisme financier mondial volontaire pour les forêts.

Le texte invite dès à présent les membres du Partenariat de collaboration sur les forêts et les organisations régionales à promouvoir activement la mise en œuvre de l'instrument juridiquement non contraignant concernant tous les types de forêts, en tenant compte des besoins particuliers de l'Afrique, des pays les moins avancés, des pays à couvert forestier faible, dense ou moyen, ainsi que des petits États insulaires en développement.

L'instrument juridiquement non contraignant concernant tous les types de forêts avait été adopté par l'Assemblée générale en 2007 en vue de renforcer l'engagement politique en faveur de la mise en œuvre effective d'une gestion durable des forêts.

Cet instrument a aussi pour objet de renforcer la contribution des forêts à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), notamment l'élimination de la pauvreté et la viabilité écologique.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Climat : Lancement d'un système de surveillance des émissions dues à la déforestation

Pour la première fois au niveau mondial, des données satellitaires à haute résolution gratuites et prêtes à l'emploi sont disponibles pour surveiller les forêts et contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation des forêts, a annoncé mardi l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).