Afghanistan : L'ONU révèle les noms de ses employés tombés à Kaboul

30 octobre 2009

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a révélé vendredi, lors d'une réunion avec le personnel des Nations Unies à New York, les noms de quatre des cinq membres du personnel tués lors d'une attaque mercredi contre une résidence des Nations Unies à Kaboul, en Afghanistan.

« Maintenant que nous avons notifié les familles, je peux partager leur nom avec vous : Jossie Esto, des Philippines, qui travaillait pour l'équipe électorale du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Louis Maxwell, des Etats-Unis, qui était un agent de sécurité rapprochée, Lawrence Mefful, du Ghana, qui était aussi agent de sécurité, et Lydia Wonwene, du Libéria, qui travaillait aussi pour l'équipe électorale du PNUD », a déclaré le Secrétaire général.

« A cette triste liste il faut ajouter une autre personne, dont l'identité doit être confirmée », a-t-il ajouté. Il a demandé une minute de silence en mémoire des victimes.

Il a ensuite expliqué que les assaillants avaient attaqué la résidence des Nations Unies où se trouvaient 34 membres de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).

« Ils avaient avec eux des grenades et des armes automatiques et portaient des ceintures explosives. Apparemment deux gardes de sécurité afghans ont été tués immédiatement. Nos agents de sécurité ont stoppé les attaquants pendant au moins une heure. Ces hommes courageux ont combattu dans les couloirs du bâtiment et depuis les toits », a dit M. Ban.

« Leurs actions ont sauvé des vies – de très nombreuses vies », a-t-il insisté.

La porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, a rappelé lors de son point de presse que l'ONU était de plus en plus une cible et qu'elle ne disposait pas de moyens suffisants pour assurer sa propre sécurité. Elle a aussi exprimé la surprise de l'ONU face à l'absence de renforts tant du gouvernement afghan que de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) pendant plus d'une heure.

Jeudi, le Secrétaire général a demandé au Conseil de sécurité des moyens supplémentaires pour la sécurité alors que le deuxième tour de l'élection présidentielle afghane doit avoir lieu dans une semaine.

Cette année, des dizaines de Casques bleus sont morts en service et 27 employés civils des Nations Unies ont perdu la vie du fait de violences, dont plus de la moitié en Afghanistan et au Pakistan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban réclame un soutien pour mieux protéger l'ONU en Afghanistan

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a réclamé jeudi un soutien de la communauté internationale pour mieux protéger la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), après l'attaque terroriste qui a tué mercredi 5 employés des Nations Unies et blessés 9 autres à Kaboul.